Le camp des morts – Craig Johnson

Date de Publication originale : 2006 (Death Without Company)
Date de publication française : 2010 (Éditions Gallmeister)
Genres : Policier / Roman des grands espaces
Personnages principaux : Walt Longmire – Shérif du comté d’Absaroka

Nous sommes à Durant dans le comté d’Absaroka dans le Wyoming. Le shérif Walt Longmire est entouré de son petit monde dont nous avons fait connaissance dans Little Bird : son adjointe de choc Vic, son assistante Ruby, son ami Cheyenne Henri Standing Bear et un petit nouveau Santiago Saizarbitoria, surnommé Sancho. Il est d’entrée adopté par tout le monde car il est très poli, bien éduqué, il a une conduite exemplaire et en plus il est d’origine basque française, cela tombe bien car il est beaucoup question de Basques et de leur langue dans ce livre. Ce n’est pas parce qu’on est dans le moins peuplé des comtés de l’État le moins peuplé des Etats Unis  qu’il ne s’y passe rien. Dans la maison de retraite, une Basque, Maria Baroja est morte et l’ancien shérif Lucian Connaly, lui aussi pensionnaire de la maison, exige une autopsie du corps car il pense que c’est un crime qui a été commis. Plus tard l’autopsie révèlera que la femme a été empoisonnée. Mais les choses ne s’arrêtent pas là : le vieux médecin traitant de la victime, a un accident car les freins de sa voiture ont été sabotés et sa petite fille a été agressée. Au cours de son enquête, le shérif découvre que plusieurs millions de dollars de méthane sont extraits de la propriété familiale de la morte, les Barjola. Les prétendants à ce riche héritage sont nombreux, d’autant plus que la famille a des ramifications jusque chez les Indiens car il y a eu des enfants illégitimes. Le shérif Longmire et son ami cheyenne Henri Standing Bear vont payer de leur personne dans la traque de meurtrier qui est particulièrement coriace et dangereux.

C’est le deuxième tome des aventures du shérif Longmire. Nous retrouvons les mêmes personnages autour du shérif dans les mêmes paysages du Wyoming que dans le premier épisode Little Bird. Craig Johnson sait faire le portrait de ses personnages, ils sont très typés, pleins d’humanité et d’humour. Les paysages du Wyoming occupent également une place importante : ici c’est le froid et la neige qui créent le décor. Cependant je n’ai pas trouvé le même lyrisme et le même sens de la tragédie que dans Little Bird et pour cela j’ai l’impression que ce second roman est un cran en dessous du premier, tout en étant remarquable. Le challenge pour l’auteur, dans la suite des aventures du shérif Longmire, va être de se renouveler suffisamment, en utilisant les mêmes personnages et le même décor. Et pour terminer, une recommandation : n’essayez pas d’aller passer vos vacances dans le comté d’Absaroka pour admirer les paysages qui sont décrits dans le livre. En effet, si le Wyoming existe bien, comme chacun le sait, le comté d’Absaroka, lui, est purement imaginaire.
Ma note : 4 / 5

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Enquête, Grands espaces, Remarquable, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*