Avant d’aller dormir – S.J. Watson

Par Jacques Henry

Date de publication originale : 2011 (Before I Go to Sleep)
Date de publication française : 2011 (Sonatine)
Genre : Suspense
Personnage principal : Christine Lucas, amnésique

On ne sait que très peu de choses sur cet auteur américain, dont c’est le premier roman. Mais la référence de l’éditeur à Coben nous situe: un suspense d’excellente qualité. Et une belle réussite pour un coup d’envoi.

Le thème de l’amnésie est loin d’être une nouveauté dans le polar; c’est même une problématique passablement rebattue, qui semble d’ailleurs revenir en force ces derniers temps (voir notamment les derniers romans de Grangé et de Serfaty). Mais ce S.J. Watson a des chances d’avoir écrit le roman canonique sur la question, car tout l’ouvrage porte précisément sur la façon dont Christine doit composer avec ce handicap pour, malgré tout, tenter de découvrir la vérité sur son identité.

C’est le rythme lent du suspense. Peu d’action et l’intrigue progresse à petits pas. Mais l’auteur réussit parfaitement à maintenir l’intérêt en narrant son histoire à travers la subjectivité de son personnage. C’est déjà assez difficile pour Christine de démêler dans ses bribes de souvenirs ce qui relève de son passé réel et ce qui appartient aux constructions de son esprit. Mais quand, en plus, elle découvre qu’on lui ment et qu’elle ne sait plus à qui se fier ni où est la vérité parmi les versions contradictoires qu’on lui fournit de son passé, il y a de quoi chavirer. Et les questions s’empilent dans sa pauvre tête qui lutte pour ne pas perdre les éléments de réponse qu’elle réussit péniblement à accumuler.

Le romancier excelle à nous communiquer la confusion et le trouble ressentis par Christine alors qu’elle se questionne sur la nature même de l’identité et de l’existence. Ne sommes-nous que la somme de nos souvenirs? Et quand on ne sait pas ce que valent nos souvenirs, que sommes-nous?

Un roman prenant et bien maîtrisé auquel on peut tout juste reprocher quelques longueurs occasionnelles. La lecture vaut le détour.

Ma note :  4,5 / 5

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Remarquable, Suspense, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*