Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire – Jonas Jonasson

Date de Publication originale : 2009
Date de publication française : 2011 (Presses de la Cité)
Genre : roman humoristique
Personnage principal : Allan Karlsson centenaire

Le jour de son centième anniversaire, alors que tous les notables locaux se préparent à fêter le centenaire Allan Karlsson enjambe la fenêtre de sa chambre dans sa maison de retraite. En charentaises, il piétine un massif de pensées et s’en va prendre l’autobus pour une destination inconnue. En montant dans le bus il embarque une grande valise qu’un inconnu lui avait confié pour aller aux toilettes. Plus tard, la valise se révèlera pleine de billets de banque. Une traque est lancée, pour certains dans le but de récupérer le vieillard, pour d’autres dans le but de récupérer la valise. Dans sa fuite Allan Karlsson rencontre une série de personnages marginaux, aussi farfelus que lui : un arnaqueur sympathique, un vendeur de hot dogs qui a fait 30 ans d’études, une rousse qui vit dans une ferme isolée avec un chien et une éléphante, un chef truand qui s’intéresse à la valise, un inspecteur de police en mal d’amitié … Tous vont se retrouver avec Allan dans sa fuite sans but. Ils forment une joyeuse bande déjantée qui circule en car jaune en transportant aussi l’éléphante Sonja et le chien Buster.
Parallèlement à la cavale, l’auteur raconte quelle a été la vie du centenaire Une vie particulièrement bien remplie qui lui a permis de rencontrer et même de devenir copain avec un certain nombre de personnages célèbres tels : Franco, Churchill, Harry Truman, Staline (là ça c’est mal passé), Mao Tsé-toung, Lyndon B. Johnson, De Gaulle … Tout ça sans vraiment le chercher, un peu malgré lui. Lui, il n’a pas besoin d’autre chose que d’une bonne nourriture, un bon lit et un coup de gnole de temps en temps ! A travers les aventures d’Allan Karlsson, Jonasson revisite, à sa façon, le XXe siècle et ses personnages marquants. C’est de l’histoire amusante et réjouissante, revue et corrigée mais tellement plus attrayante que la vraie histoire !
Nous voilà avec un auteur scandinave de plus ! Mais là, avec Jonas Jonasson, nous n’avons pas affaire à un des nombreux enfants d’Henning Mankell et de Stieg Larsson. Pour son premier roman, Jonasson, nous livre un roman iconoclaste, loin du polar scandinave à la mode. S’il fallait chercher un lien de parenté de serait plutôt avec Westlake, San Antonio ou Exbrayat. A mon avis le plus proche dans le style loufoque et déjanté c’est Carlos Salem dans Aller simple.
Si vous en avez votre claque des tueurs en série sanguinaires, des criminels machiavéliques, des policiers alcooliques et blasés et que vous désirez vous aérer un peu les neurones avec quelque chose de plus léger et de plus guilleret, lisez ce bouquin réjouissant et parfois hilarant qui vous détendra et vous fera passer un excellent moment.

Ma note : 4,5 / 5 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Aventure, Humour, Remarquable, Suédois, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*