Fakirs – Antonin Varenne

FakirsDate de Publication : 2009 (Éditions Viviane Hamy) et 2010 (Points) varenne
Genres : Policier / Roman noir
Personnages principaux : John Nichols marginal franco-américain, Commissaire Guérin policier marginal au Quai des Orfèvres
Prix : Meilleur Polar des lecteurs Points en 2010

Le commissaire Guérin a été relégué au Service des Suicides à la suite d’une ancienne affaire. Il est assisté de Lambert, son adjoint. Tous les deux sont l’objet de la risée et des quolibets des autres policiers du 36 Quai des Orfèvres, Siège de la police judiciaire de Paris. Dans le fin fond du département du Lot, John Nichols, un grand gaillard franco-américain, vit en ermite, dans les bois, armé d’un arc et des flèches et habitant un tipi de toile. Les gendarmes débarquent un jour dans le bois de John pour lui annoncer que son meilleur ami, Alan Mustgrave est mort en accomplissant son numéro de fakir une scène parisienne. John va abandonner provisoirement son coin de cambrouse pour un séjour dans la capitale afin de connaître les circonstances de la mort de son ami.

Le commissaire Guérin et John Nichols vont être amenés à collaborer pour éclaircir les conditions de la mort du fakir. L’atmosphère du roman est glauque et même malsaine, surtout quand l’auteur décrit l’ambiance pendant que le fakir exécute son numéro ou encore quand on découvre ce qu’était l’ancienne affaire qui a divisé les flics. Tous les personnages sont des marginaux, des asociaux, inadaptés à la société ou à leur boulot, des paumés à la limite de la thérapie psychiatrique.

Quant au style, l’auteur s’efforce de montrer que c’est un écrivain, qu’il a un style particulier mais c’est un peu forcé à mon goût. Il y a quelques phrases qui essaient de faire littéraire mais qui laissent dubitatif sur leur signification, telles que « Le décaféiné avait un parfum d’inutile » ou encore « Il avait un regard de vis sans fin … ».

Pour résumer, je n’ai aimé ni l’ambiance, ni les personnages, ni le style. Je ne dis pas que c’est mauvais mais simplement que je n’ai pas apprécié. D’autres ont vu des qualités que je n’ai pas su discerner dans ce polar puisqu’ils lui ont attribué le prix du meilleur polar 2010 des lecteurs Points. Voir aussi un avis différent sur noir bazar et un avis opposé au mien sur Critiques libres. Question de goût et de sensibilité … comme d’habitude !

Ma note : (2,5 / 5) Fakir3

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Ce contenu a été publié dans Enquête, Français, Passable, Roman noir, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*