Clair de lune – Jeffery Deaver

Date de publication : 2006
Date édition française : Novembre 2009 – Le Livre de Poche
Genre : Policier
Personnages principaux : Lincoln Rhyme criminologue; Amelia Sachs enquêtrice; Kathryn Dance spécialiste en kinésique

A New York deux crimes sanglants sont commis et sur chaque scène de crime on retrouve une pendule au cadran rond qui marque l’heure exacte. L’enquête est confiée au criminologue tétraplégique Lincoln Rhyme et à Amelia Sach sa partenaire enquêtrice, spécialiste des scènes de crime. Ce duo a l’habitude de fonctionner ensemble et leur complicité va même au delà du domaine professionnel puisqu’il s’aiment aussi dans le privé. Cependant cette fois Amelia ne va pas se consacrer uniquement à la traque de l’Horloger (c’est ainsi que le meurtrier s’est lui-même baptisé) puisque parallèlement elle mène une autre enquête dont elle a la responsabilité. Les deux enquêtes, celle dirigée par Lincoln Rhyme et celle d’Amélia Sach vont finir par converger, comme on pouvait s’y attendre. Cependant la poursuite de l’Horloger nous réserve bien des surprises. Quand on pense que la traque arrive à son terme, un rebondissement spectaculaire fait évoluer l’histoire dans une direction complètement différente.

J’ai profité de cette édition de poche pour lire mon premier Deaver dont j’avais entendu et lu beaucoup de bien. J’en conclus que je n’ai pas eu de chance quand j’ai choisi ce Clair de lune qui n’est probablement pas son meilleur bouquin. J’ai eu beaucoup de mal à encaisser les retournements successifs de l’histoire : un ça va, deux ça peut encore passer, au-delà ça lasse ! Il ne faut pas abuser du procédé. D’autant plus qu’on a l’impression qu’ils sont plaqués artificiellement sur l’histoire originale et que cela pourrait ainsi continuer jusqu’à la fin des temps, passant d’une fausse piste à une autre. Par la suite on en vient même à se méfier de la véracité de ce qu’on lit, se disant en permanence que l’auteur nous a encore embarqué dans un trompe-l’œil. J’ai l’impression qu’il était plus intéressé à monter des faux-semblants en se livrant à un jeu intellectuel plutôt qu’à élaborer une histoire un tant soit peu vraisemblable. Le tableau des indices où sont synthétisés les principaux éléments de l’enquête, apparaît presque une dizaine de fois mais ne sert pas à grand-chose. C’est plus par intuition que par une analyse logique que Rhyme devine les intentions du criminel. J’ai également trouvé la fin de l’histoire frustrante. On pouvait s’attendre à une fin plus spectaculaire après l’affrontement des intelligences supérieures, celle du criminologue Rhyme contre celle de l’Horloger. Il n’y a pas de vrai dénouement, un peu comme si l’auteur envisageait d’écrire une suite. Pour terminer j’ai même trouvé que le choix du titre n’était pas judicieux (A cold moon en anglais et Clair de lune en français) : ce serait une touche de poésie ? Mais il très peu question de lune, dans le livre mais beaucoup de temps et de mesure du temps. Le livre peut se lire avec plaisir si vous acceptez sans broncher n’importe quel rebondissement extraordinaire et que vous appréciez les histoires compliquées, machiavéliques et pas toujours vraisemblables. A mon avis c’est tout juste moyen, si on vous l’offre, vous pouvez le lire sinon on trouve facilement mieux y compris chez le même auteur.

Ma note : 2,5 / 5 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Enquête, Passable, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Clair de lune – Jeffery Deaver

  1. Fleurdelivres dit :

    Meurtres.com sont meilleur livre selon moi ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*