Le testament des abeilles – Natacha Calestrémé

Date de publication originale : 2011 (Albin Michel)
Genres : Policier – Écologie
Personnages principaux : Major de Police Yann Clivel de la PJ de Paris

 Une série de morts étranges a lieu dans Paris : d’abord trois, puis treize, puis vingt huit. On ne sait pas ce qui a provoqué ces hécatombes. La seule chose qui a été relevée sur les lieux est la présence d’un signe ressemblant à une fleur de lotus. Le Major Yoann Clivel de la police judiciaire de Paris a été le premier policier appelé mais vu l’importance de l’affaire il est dessaisi au profit de la Police Criminelle, la Crim’. Toutefois il ne lâche pas l’affaire et il continue d’enquêter à titre personnel avec l’accord de son chef et d’un juge d’instruction. Ses investigations l’amènent à s’intéresser à un document mystérieux : le Testament du Moine aux abeilles, appelée aussi la Prophétie des abeilles. Ce document évoque les dérèglements subis par la terre et une prédiction obscure. Remontant la piste de ce document insolite, Yoann Clivel et son équipe tentent de trouver l’explication à ces morts mystérieuses.

Ne fuyez pas ! Ici on n’est pas dans le classique scénario ésotérique de la découverte d’un document ancien qui referait surface et bouleverserait l’ordre du monde. L’auteur mêle à l’enquête policière des éléments d’écologie comme l’éloignement de l’homme et de la nature, la disparition d’espèces végétales et animales, les OGM. Le lien entre ces deux composantes est assuré par le fameux document La Prophétie des abeilles qui est la clé de l’intrigue. C’est original, surtout en ce qui concerne l’arme du crime et les motivations des assassins. L’intérêt de l’histoire est maintenu jusqu’au dénouement car il y a plusieurs fausses pistes concernant les coupables.

Côté personnages, l’auteur ne rentre pas dans une description détaillée des psychologies. Les policiers ne sont pas plus originaux que dans n’importe quel autre polar. Le personnage principal, le major Yoann Clivel, est sympathique et humain, comme souvent. Cependant j’ai lu que les membres de la police étaient satisfaits que l’auteur ait choisi un simple major pour mener l’enquête, ce qui est plus conforme à la réalité du terrain. L’originalité vient surtout de la description du monde des magnétiseurs et des guérisseurs et du côté écologique du livre. Je suppose que Natacha Calestrémé a mis une partie de ses convictions dans ce livre, notamment lorsqu’elle aborde les rapports de l’homme avec la nature. Elle s’est beaucoup documentée, les thèmes abordés ici ont été minutieusement étudiés. L’écriture est de qualité, sans effet de style recherché mais efficace. Cela se lit facilement.

Ce livre est une lecture agréable et intéressante tout à fait recommandable qui vaut autant par la partie réflexion sur la nature et par les questions très pertinentes sur ce sujet, que par le côté polar qui est là pour servir des considérations écologiques mais qui sait se montrer passionnant en lui-même.

Ma note :  4,5 / 5

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Enquête, Français, Remarquable, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*