Le testament des Templiers – Glenn Cooper

Date de publication originale : 2010 (The Tenth Chamber)
Date de publication française : 2012 (Le cherche midi)
Genres : Thriller – Historique – Fantastique
Personnages principaux : Luc Simard, archéologue

En 2010, après un incendie on découvre un manuscrit médiéval dans un des murs de l’abbaye cistercienne de Ruac près de Sarlat, dans le Périgord noir français. C’est une confession d’un moine, nommé Barthomieu, datant de 1307. Le restaurateur de livres anciens Hugo Pineau fait appel à son ami archéologue Luc Simard pour avoir son avis. En décryptant ce manuscrit, en partie codé, on s’aperçoit qu’il fait référence à une grotte de la région. Tous les deux partent à sa recherche et finissent par la trouver. C’est une découverte archéologique extraordinaire, car il y a là des peintures rupestres d’une grande qualité. Une équipe scientifique est montée pour faire des fouilles approfondies. Mais il y a des gens à qui ces fouilles ne font pas plaisir et qui vont tout faire pour qu’elles n’aboutissent pas. Pourquoi ? Pour protéger quel secret ? C’est l’intrigue du livre.

Le procédé narratif fait alterner 3 périodes :

  • la période contemporaine dans laquelle se déroule le conflit entre les archéologues et ceux qui veulent garder le secret,

  • la période médiévale, de 1118 à 1307, celle du manuscrit retrouvé,

  • et la période de 30 000 ans avant notre ère, c’est l’histoire de la caverne.

Cela permet à l’auteur de mettre en place progressivement tous les éléments de l’histoire. Plus on avance dans la lecture, plus les choses s’éclairent. Les personnages sont bien campés, quelle que soit la période décrite, ils font bien avancer le récit. Glenn Cooper a dû se documenter sérieusement sur l’histoire de France, particulièrement pendant la période médiévale. Il nous raconte une histoire totalement imaginaire mais appuyée sur des évènements et des personnages historiques bien réels. Le grand mérite de l’auteur est de partager son érudition en nous livrant un récit intéressant basé sur un contexte historique bien documenté, sans jamais devenir lassant ou pédant.

Deux raisons m’ont attiré vers ce livre : la première est que j’avais trouvé bon le premier livre de cet auteur : Le livre des morts. La seconde est que ce Testament des templiers se passe en France, pas très loin de la région où j’habite, dans laquelle les légendes et fantasmes concernant les trésors ou testaments anciens sont nombreux, notamment ceux des Cathares ou des Templiers. J’étais curieux de voir comment un auteur américain s’en tirait avec un tel sujet. Je dois dire que c’est totalement réussi. Glenn Cooper s’est bien imprégné des lieux et du contexte historique et on sent qu’il a dû se passionner pour la région et son histoire. L’imagination fertile de l’auteur donne une explication finale basculant dans le fantastique, comme dans ses livres précédents. C’est là que les plus rationalistes des lecteurs tiqueront peut être. Pour ma part je trouve très intéressante cette façon le lier les codes du thriller et ceux du fantastique qui est une marque de fabrique de cet auteur. Le livre est captivant et très agréable. C’est une excellente lecture.

Pour terminer, je vais encore râler, sur le titre français : Le testament des templiers, n’a pas grand-chose à voir avec le titre américain The Tenth Chamber et en plus il donne une idée complètement fausse de l’histoire, ce qui est encore plus accentué par la couverture choisie par l’éditeur français. Les gens du marketing ont dû juger plus vendeur d’alimenter le fantasme d’un héritage des Templiers plutôt que de rester fidèle au texte original. Je pense qu’ils n’ont pas lu le livre !

Ma note :  4,5 / 5 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Fantastique, Historique, Remarquable, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Le testament des Templiers – Glenn Cooper

  1. GUIDAL Christophe dit :

    Je viens de finir le Testament des Templiers de GLENN COOPER, c'est vrai qu'il est extrêmement bien construit, tout comme ses deux premiers romans (le livre des morts et le livre des âmes). Le Testament des Templiers tient vraiment en haleine le lecteur notamment avec ces trois périodes de narration qui permettent de faire le lien entre les différentes intrigues. Seul bémol, cette connivence affichée entre le Général DE GAULLE et le Général GIRAUD. Effectivement, ces deux généraux se détestaient cordialement. Celà étant dit, ça n'enlève rien au talent de GLENN COOPER qui est vraiment un auteur formidable.

    • Ray dit :

      Je suis d'accord avec vous Glenn Cooper est un auteur intéressant. Un américain qui traite si bien des évènements (réels et fictifs) liés à l'histoire de France, bravo !

  2. Fabe dit :

    Glenn Cooper est auteur mais aussi archéologue. Ceci explique sans doute le fait que sa documentation soit bien élaborée. C’est un livre que j’ai fort apprécié ainsi que les trois autres que j’ai lu. J’ai eu exactement la même critique quand au titre choisi pour l’édition française, ce n’est nullement représentatif.

    • Ray dit :

      En effet, la formation d’archéologue de Cooper est un atout important pour l’élaboration de ses intrigues. Les bons thrillers fantastiques sont assez rares et Cooper est un des auteurs capable d’écrire un polar à la fois thriller et roman fantastique de bonne facture. Quant au titre, je râle régulièrement sur cette façon de vouloir trouver le titre français plus vendeur que l’original et qui n’a rien à voir avec l »histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*