Stigmates – Richard Ste-Marie

Par Michel Dufour

Date de publication originale :
2021 (Alire)
Genre :
Enquête
Personnage principal :
Francis Pagliaro (Sûreté du Québec)

Une femme est assassinée à coups de marteau. Un seul témoin : un petit garçon caché sous une table. Un suspect : un policier, Jean Audet, le mari, porté disparu. On le retrouve; il avoue; il est coffré. Cet épisode intercalé au début de l’histoire principale semble avoir pour but de nous présenter le bon sergent-détective Francis Pagliaro et la délicatesse avec laquelle il interroge un enfant.

En 1994, Gaétan Rivard, un pharmacien apprécié par son entourage, a avoué avoir massacré une jeune femme et son enfant; depuis ce temps, il est emprisonné et passe son temps à se mutiler. Puis, il a soudain besoin de voir Pagliaro, qui ne l’a pas vu depuis 12 ans et qui, de toute façon, n’était pas impliqué dans cette enquête. Il lui remet un dessin d’enfant, se rendort et la visite se termine. Peu de temps après, Rivard tente de se suicider.

Le supérieur de Francis lui demande de reprendre le dossier vieux de vingt et un ans. L’enquête avait été interrompue brusquement parce que le suspect avait avoué. Pagliaro repart donc à zéro. Rivard est-il bien coupable du double meurtre qu’il a avoué ? Essaie-t-il de couvrir quelqu’un, son fils par exemple, un vulgaire macho agressif ? Le coupable ne serait-il pas plutôt le criminel Steve Côté qui connaissait bien la victime Florence Lussier ? Ou le médecin de Florence, Jean-Guy Caron, un profiteur de femmes un peu détraqué ?

L’enquête de Pagliaro nous est racontée dans le détail. Pagliaro, dans la mi-cinquantaine, songe souvent à la retraite, mais ça ne l’empêche pas de faire son travail méticuleusement. Bonne description du travail quotidien d’un policier. Comme Pagliaro travaille sur un cold case, les personnages rencontrés sont âgés et ne se prêtent pas à des scènes spectaculaires. Il a la chance d’en rencontrer certains qui vont lui livrer la solution. On n’a pas peur pour lui et on sait bien qu’il va s’en tirer. Au fond, c’est moins un thriller, qu’une description psychologique d’un bonhomme sympathique à qui la retraite sourira bientôt : la peinture, la musique et la philosophie, enfin !

Extrait :
Pierre-Luc, Steve Côté ou Gaétan Rivard ?
Lequel des trois avait le motif le plus probable d’assassiner Florence Lussier et son petit Jérémie ?
Pierre-Luc ?
Il possédait un passé de brutalité envers les femmes. Il avait affirmé à plusieurs reprises qu’il haïssait les prostituées et qu’il rêvait de leur régler leur compte une bonne fois pour toutes, celui de Florence en particulier. Déjà condamné durant son adolescence, ce drogué déjanté avait récidivé plus récemment. Viol avec violence aggravée.
Steve Côté ?
Rejeté par Florence et empêché de voir son fils, ce criminel avait harcelé son ex-conjointe et on l’avait aperçu rôdant autour de l’appartement des victimes. Pagliaro en détenait maintenant la preuve avec sa photo prise par Florence elle-même à travers la fenêtre, derrière les rideaux.
Gaétan Rivard ?
Pour quel motif ?

Niveau de satisfaction :
3.3 out of 5 stars (3,3 / 5)

 

 

Ce contenu a été publié dans Enquête, Moyen, Québécois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.