Artana ! Artana ! – Didier Daeninckx

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale : 2018 (Gallimard)
Genres : Social, politique, enquête
Personnage principal : Erik Ketezer, vétérinaire en Normandie

Erik Ketezer est vétérinaire en Normandie. Si sur le plan professionnel tout va bien, sur le plan sentimental ce n’est pas reluisant : sa compagne Sylvia a été internée d’office par sa propre famille. Or un jour il reçoit un appel de la demi-sœur de Sylvia, lui apprenant que son jeune frère Rayan a été tué en Thaïlande. Erik éprouvait beaucoup d’affection pour ce jeune homme. Il décide de se rendre à Phuket pour les formalités de rapatriement du corps et pour en savoir un peu plus sur ce qui s’est passé. La-bas il va apprendre que Rayan a été assassiné. Curieusement son enquête va le ramener à Courvilliers où il a passé son enfance. Là, il va découvrir l’état de déliquescence de la municipalité et les raisons de la mort du jeune homme.

Si l’intrigue nous amène faire un tour en Thaïlande, c’est tout à fait secondaire, le vrai cœur de l’action se situe en région parisienne, en Seine-Saint-Denis, dans une de ces banlieues dites difficiles, Courvilliers. Le nom est imaginaire mais il n’est pas difficile de faire le rapprochement avec une autre cité bien réelle dont la consonance est proche. C’est une façon d’éviter les ennuis, certains élus auraient pu se sentir directement visés, et ils le sont vraiment, mais l’accusation en diffamation n’est pas possible puisque la ville est soi-disant fictive. S’inspirant donc de faits réels, Daeninckx, dénonce violemment un système de corruption qui gangrène l’administration de cette ville auparavant tenue par un maire communiste à poigne, le Commandeur. Profitant de la faiblesse de son successeur, une bande de mafieux a installé un véritable système de corruption, avec tout le lot des perversions qui va avec : faux et usage de faux, clientélisme à outrance, nominations illégales, trafics de drogue et d’armes de guerre … Les voyous ont fait main basse sur la ville. Ils profitent d’une impunité totale, jusqu’au point où le coup de balai ponctuel va provisoirement interrompre les trafics qui ne manqueront pas de reprendre dans les territoires oubliés de la république. Artana ! Artana ! est le cri d’alerte des guetteurs signalant l’arrivée de la police sur une zone de trafic.

Dans ce roman l’enquête sur la mort d’un jeune homme n’est qu’un prétexte pour dénoncer la corruption et la main mise de malfrats sur l’administration d’une cité qui n’a pas besoin de ce fléau supplémentaire. C’est fait avec force et réalisme. Cette œuvre tient davantage du pamphlet politique que du polar classique.

Extrait :
En 2014, dans des villes comme Aubervilliers, Saint-Denis, Noisy-le-Sec, Bobigny, et à Courvilliers bien sûr, des têtes de liste aux municipales ont passé alliance avec les bandits du secteur pour se faire élire ou se maintenir en place. Ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que les caïds s’apercevraient assez vite qu’ils étaient plus forts, plus organisés, plus fortunés, que les appareils politiques. Regardez : tous les partis traditionnels sont partis en sucette ! Les voyous exigent maintenant leur part du gâteau quand ce n’est pas le gâteau tout entier. Et la perspective des jeux Olympiques aiguise un peu plus leur appétit… Si tout demeure en l’état, on assistera aux Jeux les plus propres de toute l’histoire de l’olympisme. Pas la moindre trace de produits dopants dans le sang des athlètes qui évolueront pourtant au cœur d’un territoire inondé de came ! S’ils n’ont pas le courage, en haut lieu, de casser le trafic et son cortège de  corruption, de criminalité, qu’ils s’inspirent au moins de la loi SRU…

Niveau de satisfaction :
(4 / 5)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Enquête, Français, Remarquable, Social, Thriller politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.