Francis Rissin – Martin Mongin

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale : 2019 – Éditions Tusitala
Genres : Enquête, fantastique, politique …
Personnage principal : Francis Rissin, personnage énigmatique aux multiples personnalités

Francis Rissin. C’est autour de ce nom qu’est construit le livre, présenté comme un assemblage de onze documents. Ils concernent tous un ou des mystérieux personnage(s), nommé(s) Francis Rissin. Ces pièces mises bout à bout ne constituent pas une suite cohérente d’épisodes, mais au contraire elles montrent autant de visions différentes d’événements rattachés de près ou de loin à ce nom.

C’est un roman surprenant et aussi un peu perturbant car il n’y a aucune cohérence entre les onze récits juxtaposés. Parfois ils ont des points communs, parfois il n’en ont aucun. Ainsi nous commençons par un document se rapportant à un séminaire à l’université de Paris IV Sorbonne sur un livre dont on ne sait pas s’il existe vraiment : L’Approche de Francis Rissin. Le document suivant relate les événements extraordinaires qui se sont déroulés dans le département de l’Ain : apparition des affiches énigmatiques Francis Rissin et passion de la population pour ce personnage insaisissable qui semble être considéré comme un nouveau Christ. Suivent une enquête policière, une exposition au centre Pompidou sur le thème Visages de Francis Rissin, une biographie, un journal, des témoignages, les aventures loufoques de deux papys nommés Francis Rissin, l’apparition d’un chef d’état cruel et despote … Et finalement l’origine de Francis Rissin. C’est un peu comme si un internaute demandait Francis Rissin dans un moteur de recherche puis utilisait les différents résultats, multiples et parfois contradictoires, pour bâtir des récits.

Tout au long des onze histoires nous passons sans transition du roman à énigme à l’enquête policière, au roman fantastique, au roman social, au journal intime, à la comédie déjantée, au thriller, au roman politique. La figure de Francis Rissin apparaît tantôt bien réelle, tantôt complètement fantasmée, tantôt comme étant un tyran sanguinaire, tantôt comme un saint. Le nom Francis Rissin traverse les onze chapitres de façon obsessionnelle.

Dans ce livre Martin Mongin montre comment un personnage fictif peut prendre vie sous différentes formes, souvent en échappant au contrôle de son créateur, comme le monstre de Frankenstein. C’est un exercice de style brillant mais quelque peu déstabilisant pour le lecteur. On qualifie souvent d’originale une œuvre sortant un peu des sentiers battus, ce roman mérite amplement cette étiquette, que ce soit pas sa forme ou par son contenu. Ce Francis Rissin aux personnalités multiples peut laisser perplexe tant les interprétations possibles concernant l’objectif du livre sont nombreuses. C’est un pavé bien consistant de 610 pages, aussi riche que complexe et étrange.

Extrait :
Alors quelque chose a traversé le ciel. C’était peut-être un satellite, une étoile filante, une comète, un OVNI – allez savoir. Et puis l’un de nous a dit : « Francis Rissin ». Je crois que c’était Alix, ou peut-être Antoine, je ne me souviens plus très bien.
Nous nous sommes tus. Tonkar lui-même s’est arrêté de japper. Nous avions presque oublié que le vent soufflait si fort, qu’il s’engouffrait puissamment à travers les anfractuosités des rocs, dont il tirait une sorte de sifflement sourd.
Francis Rissin.
Nous avons murmuré ce nom en silence, chacun pour soi d’abord, et puis plus fort ensuite, tous ensemble, comme un mantra, comme un rituel d’évocation.
Francis Rissin… Francis Rissin… Francis Rissin…
Nous l’avons prononcé lentement, en insistant bien sur chaque syllabe, et puis de plus en plus vite. C’était la première fois que nous ressentions une telle vibration de la matière. La première fois que quelque chose prenait corps comme ça devant nous.

Niveau de satisfaction :
4.2 out of 5 stars (4,2 / 5)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Énigmes, Enquête, Fantastique, Social, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Francis Rissin – Martin Mongin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.