Totally Killer – Greg Olear

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale : 2009
Date de publication française : 2011 (Editions Gallmeister)
Genres : Thriller – Théorie de la conspiration
Personnages principaux : Taylor Schmidt jeune femme à la recherche d’emploi, Todd Lander son co-locataire

Taylor Schmidt est une jeune femme originaire du Missouri. Elle débarque à New York pour se procurer un job intéressant et trouver des beaux mecs. Elle galère des semaines en cherchant du boulot et pendant ce temps elle partage l’appartement de Todd Lander en co-location. Todd tombe sous le charme de la demoiselle qui le considère comme un ami mais rien de plus. Todd attend patiemment que les choses évoluent dans un sens plus intime. Et puis un jour Taylor trouve une agence très particulière Quid Pro Quo qui lui propose un travail et des conditions si intéressantes qu’elle serait prête à tuer pour les obtenir. De plus son mentor dans la société est un type très attirant d’un grand charisme. Au grand désespoir de Todd, Taylor tombe dans les bras de son superviseur. Après la première phase d’obtention du job désiré, vient la seconde phase : le prix à payer. Etre prête à tuer pour obtenir un boulot n’est pas une simple expression c’est effectivement de qu’on lui demande de faire. Toujours assistée par son chaperon, elle va participer au meurtre d’un de ces baby-boomers qui monopolisent les postes intéressants et qu’il faut liquider pour libérer des places pour les jeunes de la Génération X, comme Taylor. Une fois passée l’horreur de découvrir qu’il lui faut accomplir un crime, elle trouve cela excitant : elle y prend goût, telle la nonne devenue nymphomane. Ce qu’elle veut maintenant c’est recommencer seule et ressentir la montée d’adrénaline et le sentiment de puissance que provoque un crime réussi. Elle devient addict à l’assassinat et capable de trucider n’importe qui, même ses proches.

La fin est inattendue et il faut le dire plutôt déconcertante : on bascule dans la théorie du complot et cela donne une vision nouvelle à cette histoire. Le roman est plaisant à lire, l’humour y a une bonne place, même si certaines références (pas toutes) à la vie américaine, à la musique ou au cinéma n’évoquent absolument rien pour tout autre lecteur qu’un jeune américain branché.

Pas un chef-d’œuvre mais un bon roman agréable et divertissant.

Ma note : (4 / 5)

 


Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Remarquable, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*