Le dernier Lapon – Olivier Truc

Par Raymond Pédoussaut

ledernierlaponDate de publication originale : 2012 (Éditions Métailié) Truc
Genres : Enquête, Thriller, Polar ethnologique
Personnages principaux : Klemet Nango et Nina Nansen de la police des rennes

Voilà un polar de qualité franchement dépaysant ! Il se déroule en Laponie centrale, dans un paysage de neige et de glace, avec un soleil qui va réapparaître après 40 jours d’absence, la période d’ensoleillement va progressivement s’allonger : 27 minutes le 11 janvier, 5 heures le 28 janvier. Un ciel à aurores boréales complète le tableau des environs de Kautokeino, capitale de la Laponie centrale.

Dans ce cadre, Klemet Nango, vieux briscard de la police des rennes est associé à une jeune femme, Nina Nansen, fraîchement émoulue de l’école de police d’Oslo. Ils ont pour mission de régler les conflits entre éleveurs de rennes, de faire respecter les limites de pâturages, bref de maintenir l’ordre chez les éleveurs. Leur routine de travail va être bouleversée par deux évènements : le meurtre d’un éleveur à qui on a coupé les deux oreilles et le vol d’un tambour sami (tambour de chaman) légué par un Français compagnon de Paul-Émile Victor. Cela tombe mal, car une conférence de l’ONU doit se tenir prochainement à Oslo et les politiques n’aiment pas que l’image du pays soit entachée juste à ce moment là. La pression est donc forte sur chef des polices, le shérif de Kautokeino. C’est aussi à ce moment qu’arrive Racagnal, géologue et aventurier français, qui aime un peu trop les fillettes. Olsen, vieil éleveur manipulateur, qui tire les ficelles dans l’ombre, va lui proposer un contrat assez spécial. On comprendra plus tard l’importance du tambour sami qui a été dérobé. Il raconte une histoire.

Ce roman est très intéressant sur plusieurs points. D’abord le cadre inhabituel pour un polar : la Laponie avec ses éleveurs de rennes et son peuple autochtone, les Sami dont les droits ont été souvent bafoués par les nouveaux arrivants. Il y a un aspect documentaire et ethnologique dans ce livre qui nous permet de découvrir les traditions du peuple sami, d’apprendre ce qu’est un gumpi (habitation en bois des éleveurs de rennes), un joïk (chant traditionnel des Sami), le vidda (étendue désertique d’élevage des rennes). Tout cela crée une ambiance tout à fait originale qui nous immerge dans une culture inconnue. L’intrigue policière n’est pas du tout négligée. Elle est bien agencée et permet de découvrir peu à peu l’importance du tambour sami et le secret qu’il contient.

Les personnages sont forts et convaincants. Klemet Nango, l’ancien à la police des rennes, est un vieux célibataire qui n’a jamais su s’y prendre avec les filles mais c’est un policier efficace qui ne s’emballe pas et fait avancer l’enquête méthodiquement indice après indice. Sa coéquipière est Nina Nansen, est une jeune femme qui a la tête bien sur les épaules. Elle fonctionne plus à l’intuition que son aîné. Elle est promise à un bel avenir dans la police où les femmes sont rares et où il faut leur réserver une bonne place pour équilibrer le quota hommes/femmes. Les personnages secondaires sont aussi remarquables, comme par exemple le policier ripou Brattsen, manipulé par le vieil Olsen, homme de l’ombre qui suit un but précis. Le géologue Racagnal, expert dans son domaine et aventurier très déterminé mais aussi pédophile fasciné par les très jeunes filles. Et surtout il y a Aslak, mystérieux éleveur de rennes qui vit retranché du monde avec sa femme folle et ses rennes. Aslak a une présence impressionnante, il connaît beaucoup de choses et il est très respecté des siens.

Nous avons là un roman très original et passionnant qui vaut autant par son côté documentaire, avec une ambiance polaire très bien restituée qui nous permet de découvrir une civilisation fascinante, que par son côté polar, avec une enquête tout à fait intéressante et des personnages crédibles et attachants.

Olivier Truc est journaliste, correspondant à Stockholm pour Le Monde et Le Point. Il est spécialiste des pays nordiques et baltes. Il vit à Stockholm depuis 1994.

Extrait :
Le calme était impressionnant. Le silence de ceux qu’on dit assourdissants. Cela fait des jours que je n’ai pas entendu un tel silence, se dit André Racagnal. Des années même peut-être. Le moindre son portait très loin.

Ma note : 4.5 Stars (4.5 / 5)
 
Coup de cœurcoupdecoeur   ledernierlapon-amb-3

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Coup de Cœur, Enquête, Ethnique, Français, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Le dernier Lapon – Olivier Truc

  1. j’étais déjà convaincu qu’il fallait absolument lire ce roman puisque je l’avais acheté sur les conseils avisés de mon libraire préféré. Je ne l’ai pas encore lu faute de temps mais ca viendra. Mon seul regret c’est que j’avais l’occasion de rencontrer l’auteur il y a quelques temps et que je suis passé à côté. Son parcours personnel est assez original et fait qu’il en est venu à écrire ce roman qui n’est, heureusement, pas passé inaperçu. j’ai hâte de le lire, mais vin diou, je regrette de ne pas avoir neuf vies comme mon chat ! 🙂

    • Ray dit :

      Je pense que ce livre te plaira. C’est original, dépaysant et instructif. J’ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans cette ambiance polaire de la Laponie.

  2. vonnette dit :

    Olivier Truc vient d’obtenir le prix des lecteurs/20 minutes au « Quais du Polar  » à Lyon.
    « Le dernier Lapon » est dans ma PAL et attend patiemment que j’ai un peu de temps pour entamer sa lecture !

  3. Ping : Le garçon dans la neige – M.J. McGrath | Sang d'Encre Polars

  4. nenya dit :

    Acheté au Quai du Polar 2013 à Lyon, je commence de lire ce roman qu’Olivier m’a gentiment dédicacé. Je suis convaincue dès les premiers chapitres que ce roman sera un succès.
    Vrai dépaysement. Pour une fois, nous ne sommes ni aux USA ni à Paris . Les personnages principaux me sont déjà très familiers, et j’ai envie d’être avec eux sur leur motoneige à visiter les Sami dans leur Gumpi.
    Bravo Olivier ! Un premier roman de toute beauté !

    • Ray dit :

      C’est en effet un polar de qualité, très original par son cadre (la Laponie). Il a d’ailleurs été récompensé au Quai du Polar à Lyon.
      Bonne lecture.

  5. Ligama dit :

    J’ai adoré ce livre. Je me suis complètement plongé dans cette ambiance du grand nord. J’ai découvert cette civilisation sami avec bonheur. Du coup j’ai prolongé cette lecture de recherche sur internet pour en savoir un peu plus. Je sais qu’il y a désormais 1 2ème livre qui se passe dans le même coin du monde et j’ai hâte de m’y plonger. En tous cas, grand merci à ma collègue Yoyo qui m’a conseillé cet ouvrage.

  6. Je viens de terminer ce roman – un grand coup de cœur! Intéressant à tout points de vue: l’histoire, le contexte, l’intrigue policière. Du coup, j’ai envie d’apprendre plus sur la Laponie et les Samis, leur coutumes et leur chants, le joïk.
    Et j’ai hâte de découvrir la suite, « Le détroit du loup »

    • Ray dit :

      Oui, je suis d’accord avec vous, c’est un roman très intéressant. Après Le détroit du loup vous pourrez enchaîner sur La montagne rouge puisque maintenant Olivier Truc en est à son troisième roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*