Nager sans se mouiller – Carlos Salem

Date de publication originale : 2008 (matar y guardar la ropa)
Date de publication française : 2010 (Actes Sud) et 2011 (Babel Noir)
Genre : Thriller et aventures humoristiques
Personnages principaux : Juanito Pérez Pérez visiteur médical et tueur à gages

Juanito Pérez Pérez a deux vie. Dans l’une c’est un employé timide et effacé dans une multinationale qui vend des produits paramédicaux. Dans l’autre c’est Numéro Trois, un redoutable tueur à gages, dans une organisation secrète. Pour une fois il va pouvoir passer les vacances avec ses deux enfants car son ex-femme a prévu un mois de vacances et d’amour avec son nouveau compagnon, lui laissant la charge des enfants. Mais voilà l’organisation secrète a ses exigences, elle lui demande de surveiller une cible pendant cette période. Finalement on trouvera un compromis : Juanito pourra être en vacances avec ses enfants à condition d’aller dans un certain camping où se trouvera la cible qu’il pourra ainsi identifier et guetter. Le camping en question est un camp de nudistes dans lequel il va retrouver son ex et son amant, un juge sans peur et sans reproche qu’il admire pour son courage et sa détermination. Autre retrouvaille son copain d’enfance qui lui voue une amitié indéfectible malgré un œil et une jambe en moins, séquelles de tirs malheureux de Juanito voulant défendre son ami. Dans ce camp, Juanito va tomber amoureux d’une belle animatrice après avoir passé avec elle une nuit torride. Du coup ça ne lui dit plus rien de tuer froidement des inconnus. Il veut arrêter tout et avoir une vie normale avec sa belle et ses enfants. Mais une menace plane, dans le camp il a repéré Numéro Treize, un autre membre de l’organisation, qui tue par profession mais aussi par plaisir. C’est l’angoisse car on ne lui a pas encore communiqué l’identité de la future victime : le juge, son ami d’enfance ou peut être même lui-même ? Il se sent vulnérable avec ses enfants et son nouvel amour, d’autant plus que, comme les autres pensionnaires, il est nu comme un ver la plupart du temps. Les choses vont encore se compliquer quand on trouve un cadavre dans le camp de nudiste et que rapplique un inspecteur de police redouté, encore une ancienne connaissance de Juanito ! L’enchaînement des évènements va obliger notre héros à se remettre en question. La nudité ne sera pas que physique, elle sera aussi psychologique. Il lui faudra choisir de redevenir ce qu’il est réellement et abandonner les rôles qu’il jouait jusqu’à présent.

Dans ce polar Carlos Salem réussit le tour de force de faire cohabiter une histoire humoristique et un comique de situation dans une première partie, avec un thriller angoissant et tendu dans une deuxième partie. Contrairement à son premier livre Aller simple, qui était tout entier traité dans un style déjanté et décalé, ici ce n’est le cas que dans la première partie. Ensuite l’histoire tourne au thriller. Le comique disparaît pour laisser place au stress, au soupçon, à la menace. Les péripéties et les retournements de situation se succèdent à un rythme rapide. L’ensemble donne un excellent polar original qui confirme que Carlos Salem outre sa fantaisie sait aussi montrer beaucoup d’humanité, même quand son personnage principal est un tueur à gages. Et en plus c’est bien écrit.

Ma note :  4,5 / 5

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Argentin, Humour, Remarquable, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Nager sans se mouiller – Carlos Salem

  1. Athalie dit :

    Comme j'ai préférée la première partie, décalée et déjantée à la seconde, plus convenue, j'ai trouvé, à cause de l'histoire d'amour qui remet notre tueur à gage froid et détaché sur le "bon" chemin, je lirai sans doute le premier roman de Carlos Salem qui écrit bien, c'est vrai, et le coup du camp naturiste pour les vacances en famille d'un tueur à gage, c'est quand même fort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*