Micron noir – Michel Douard

Par Raymond Pédoussaut

MicronnoirDate de publication originale : 2015 chez La manufactureDouard de livres
Genres : Aventures, Science-fiction
Personnages principaux : Jeune soldat de la guerre nouvelleson père, Louis – son grand-père, PierreGros Luc, numéro un au classement des guerriers.

Nous sommes en 2048, la guerre a disparue du monde, du moins sous sa forme ancienne. Maintenant se joue la nouvelle guerre. Ce sont des combats, retransmis sur tous les médias mondiaux, dans lesquels s’affrontent des équipes de soldats professionnels dont les meilleurs sont des stars planétaires et gagnent des fortunes, comme les joueurs de football auparavant, mais eux mettent leur vie en jeu à chaque combat. Il y a un classement des guerriers, Gros Luc est numéro un depuis deux mois, position micronnoir-amb2difficile à tenir longtemps vu les risques que représente chaque combat. Il est sous le commandement du narrateur dont on ne connaît pas le nom. Les soldats utilisent une drogue de guerre pour être plus performants et ignorer la peur : le micron noir. Lors d’un trafic de microns noirs, Gros Luc détourne la drogue et l’argent qui devait servir à la payer. Il va se retrouver traqué à la fois par ceux qui vendaient la drogue et ceux qui l’achetaient. Son ami et chef, le narrateur, est involontairement associé à sa combine. Ils vont d’abord se réfugier chez le père du narrateur, Louis, puis chez son grand-père, Pierre, qui vit dans le sud. Toute la famille se retrouve embringuée dans cette dangereuse histoire.

Le début du roman se situe dans le domaine de la science-fiction. L’auteur explique le concept de la nouvelle guerre devenue les jeux du cirque moderne, ses enjeux, sa médiatisation mondiale, l’utilisation de la drogue micron noir, ses effets. Ensuite l’histoire tourne au roman d’aventures traditionnel avec un groupe en fuite poursuivi par des méchants qui veulent récupérer leur butin et leur faire la peau. Dans cette deuxième partie toute notion de science-fiction s’est estompée, l’histoire pourrait aussi bien se situer de nos jours.

Passé le début, l’intrigue est classique : un détournement de butin suivi d’une traque. Ce qui fait l’originalité de la course-poursuite c’est la qualité des poursuivants :
– d’un côté un commando militaire puissamment armé avec à sa tête un officier fanatique, un fou de Dieu, intégriste chrétien
– de l’autre la famille, une organisation mafieuse, commandée par un jeune homme parricide, d’un sang froid inquiétant et complètement imprévisible.

Les personnages ne font pas l’objet d’une fine étude psychologique, ils sont définis par l’action, mais beaucoup sont suffisamment originaux et sympathiques pour nous attacher.

Le récit tonique et rythmé, nous tient agréablement en haleine jusqu’à la fin. Le roman est assaisonné par-ci par-là d’un humour bienvenu.

Micron noir est un excellent roman d’aventures plus qu’un roman de science-fiction. Un bon divertissement bien fait, sans autre ambition. Parfois on n’en demande pas plus.

Extrait : 
– Où est Gros Luc ? Où est mon argent ? Où sont mes microns ?
– Ne lâche rien, me dit mon père. Tu sais pourquoi.
– Si je l’entends de ta bouche, reprend Elmar sans se soucier de lui, tu peux compter sur ma clémence. Gros Luc, ton père et toi, et cette petite salope dont je ne veux même pas connaître le nom, je vous alignerai à genoux, Alekseï vous décapitera proprement, j’immortaliserai et diffuserai au monde ce qu’il en coûte d’offenser Dieu et de poursuivre son enrichissement personnel aux dépens de sa patrie et de l’ordre du monde. Sous le soleil, vous aurez l’honneur de donner le coup d’envoi d’une guerre légitime, et de vous racheter sans avoir à souffrir mille morts. C’est tentant, non? J’attends ta dernière réponse. Je compte jusqu’à cinq.

Fentanyl pills

Micron noir, drogue légale de guerre

Ma note : (4,3 / 5)

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Aventure, Français, Remarquable, Science-fiction, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*