Résistants – Thierry Crouzet

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale : 2017 (Bragelonne)
Genres : Thriller médical, Science-fiction
Personnages principaux : Katelyn, étudiante en médecine – Yash, bioterroriste

Tout avait bien commencé. Katelyn, étudiante en médecine, a embarqué sur le Paradise, un yacht de croisière, pour un job d’été. Elle a rencontré Yash, le barman, un beau brun un peu distant qui ne la laisse pas indifférente. Et puis tout se détraque : tout le monde tombe malade, sauf Katelyn. Yash a disparu. Quand les sauveteurs arrivent, ils ne secourent pas les passagers : des hommes en combinaisons stériles placent des bombes au napalm qui envoient passagers et bateau par le fond. « Le sacrifice de quelques-uns s’impose parfois au bénéfice de tous » lui explique le chef du commando. Les passagers ont été empoisonnés avec une bactérie qui résiste à tous les antibiotiques connus : Curitiba adversus. Kathelyn est immunisée contre cette bactérie, c’est une résistante. Yash, lui, diffuse la bactérie, c’est l’infecteur volontaire, un bioterroriste, un serial killer qui choisit ses victimes. Le cas de Katelyn intéresse Glen Redwood, le chef de l’Anti-Bioterrorism Center (ABC). Il l’embauche comme enquêteuse avec pour mission de traquer Yash et ses complices de la triade de Shiva qui continuent de propager la bactérie mortelle.

L’auteur a choisi la forme du thriller futuriste comme moyen d’attirer l’attention sur dangers dus à l’inefficacité progressive des antibiotiques. Il aurait aussi bien pu le faire sous forme d’essai. Il n’aurait alors pas touché le même public : il se serait adressé essentiellement au milieu médical alors que le thriller grand public, sous une forme beaucoup moins austère, livre le même contenu très documenté et pointu sur les maladies et les différents moyens de lutte. C’est surtout un message d’alerte sur des pratiques de production et de consommation intensives qui nous exposent à des catastrophes sanitaires. C’est toujours instructif, souvent didactique, parfois un peu ardu.

Si l’intrigue passe au second plan, elle n’en tient pas moins la route. C’est avec une certaine habileté que l’auteur réussit à rendre sympathique des terroristes, plus sympathiques en tout cas que certains individus sans scrupules, utilisant des montages d’enrichissement, d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent « parfaitement légaux, évidemment ». Leurs méthodes mettent toute la population en péril. Les plus dangereux ne sont peut être pas les terroristes.

L’intrigue se déroule dans un présent et futur très proche puisqu’elle débute en juillet 2017 et se termine en septembre 2019. C’est donc pas de dangers lointains dont il est question mais bien d’une menace actuelle.

Dans ce livre, Thierry Crouzet semble s’être donné la mission de nous sensibiliser sur l’utilisation inadaptée des antibiotiques, favorisant l’émergence de bactéries difficiles à combattre, d’où la forte probabilité de voir surgir un problème sanitaire majeur. Élaborer un roman aussi scientifiquement détaillé comportait le risque d’être un peu rébarbatif. Ce n’est pas du tout le cas, l’intrigue maintient le lecteur en haleine et rend le message encore plus efficace. Résistants est un thriller médical à la fois innovant et glaçant.

Extrait :
Nous pouvons accepter d’être pauvres, d’être dominés, d’être en bas de l’échelle sociale, mais pas de crever plus tôt que les riches. Jusqu’ici, ils mouraient comme tout le monde. Les milliards de Steve Jobs ne l’ont pas protégé du cancer. Si cela change, ce sera une catastrophe.

— Parce que nous avons la même espérance de vie que les enfants qui travaillent dans les mines, peut-être ?
— Non, bien sûr, tu as raison, Katelyn. Mais, chez nous, en Amérique, nous avons tous plus ou moins la même espérance de vie.
— Sauf les Noirs, qui ont cinq ans de moins que les Blancs.
— Oui, cinq ans, c’est énorme, mais l’écart ne cesse de diminuer. Nous avançons vers plus d’égalité. Que se passera-t-il quand un homme pourra vivre deux fois plus longtemps qu’un autre parce qu’il pourra s’offrir les bons médicaments ? Que se passera-t-il quand les 1 % auront tous une chance de devenir des centenaires en pleine santé ? Je crois que la société se fracturera, que la violence redoublera, parce que les laissés-pour-compte, les 99 %, n’auront plus rien à perdre. Quelqu’un a compris que Milton Roy s’engageait sur cette pente dangereuse. Quelqu’un ne veut pas de son modèle de société.

Bande annonce de Résistants

Niveau de satisfaction : 
(4,3 / 5)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Français, Remarquable, Science-fiction, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*