Le 16e Gala du roman policier de Saint-Pacôme (Québec/Canada)

Par Michel Dufour

Cette soirée de Gala du 7 octobre 2017 mettait un terme à une fin de semaine bien remplie alors que, le vendredi soir, le chroniqueur judiciaire Claude Poirier a donné une conférence devant plus de 80 personnes à l’église de Saint-Pacôme. Le lendemain, la première édition du Salon du polar avait lieu : dès 10h30, le critique bien connu (et très estimé) Norbert Spehner a présenté les auteurs; une foule d’une centaine de personnes est venue entendre les conférenciers et rencontrer les personnalités et auteurs présents pour l’occasion.

Ce Gala a été l’occasion de remettre les prix Saint-Pacôme à plusieurs compétiteurs.

GRAND PRIX SAINT-PACÔME : Patrick Senécal, L’autre reflet (Alire)

C’est la deuxième fois que Senécal se mérite le prix : en 2007, son roman Le vide avait aussi été élu le meilleur roman policier de l’année.

« L’auteur confronte le processus de création, le rôle de la muse et questionne la société sur le prix du succès, le tout à travers la structure du suspense. Il propose un roman noir qui flirte avec l’horreur, alors qu’un auteur sans envergure est pris à plagier les scènes d’action d’une détenue», de mentionner Daniel Marois, président du jury et chroniqueur littéraire web au Huffington Post.

Les autres membres du jury étaient Robert Laplante, journaliste bédé et de littérature de l’imaginaire, ainsi que Lise Audet-Lapointe, grande lectrice et libraire à la retraite. Rappelons que les deux autres finalistes étaient Marie-Ève Bourassa pour Frères d’infortune publié chez VLB et Jacques Côté pour son polar Où le soleil s’éteint publié chez Alire. Chacun a reçu une bourse de 500$, gracieuseté de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière et de Canadian Tire/La Pocatière et Montmagny.

Sang d’Encre Polars a déjà publié le compte rendu des romans de Bourassa et de Côté, celui de Senécal paraîtra bientôt.

PRIX SAINT-PACÔME JEUNESSE

Le Prix Saint-Pacôme Jeunesse a été attribué pour une deuxième année. Ce prix, qui récompense l’auteur du meilleur roman policier destiné aux jeunes de 10 à 16 ans, a été remis pour une seconde année à Laurent Chabin, pour son roman La maison du silence, publié aux éditions Hurtubise HMH. Une bourse de 1 500 $, offerte par la Municipalité de Saint-Pacôme, est également attribuée à ce prix.

PRIX SAINT-PACÔME INTERNATIONAL

Les Librairies indépendantes du Québec, coopérative qui regroupe sous la bannière Les libraires plus d’une centaine de librairies indépendantes à travers le Québec, sont un fier partenaire pour une troisième année de la SRPSP (Société du roman policier de Saint-Pacôme) en vue de la remise du Prix Saint-Pacôme International du roman policier. Ce prix de reconnaissance a été remis à Don Winslow pour Cartel paru aux Éditions du Seuil. Rappelons que, pour ce prix, le jury est composé de libraires membres de la coopérative.

Sang d’Encre Polars a aussi recensé ce roman de Winslow.

PRIX JACQUES-MAYER (meilleur premier polar)

Ce prix a été attribué à Eric Forbes pour Amqui (Héliotrope).

Compte rendu publié dans nos pages.

PRIX COUP DE CŒUR

Remis pour la toute première fois par le vote du grand public via le nouveau site Internet de la SRPSP. Ce prix a été a été décerné à Patrick Senécal pour L’Autre reflet.

PRIX DE LA RIVIÈRE OUELLE (de la nouvelle policière)

Le premier prix est allé à Madame Sonia Galopin de Québec pour sa nouvelle Loup solitaire.

Le deuxième prix a été accordé à Madame Chantal Lecours de Montréal pour son texte intitulé Lola.

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*