Madame B – Sandrine Destombes

Par Michel Dufour

Date de publication originale : 2020 (Hugo Thriller)
Genre : Thriller
Personnage principal : Madame B, nettoyeuse

Blanche Barsac est nettoyeuse de profession. Malfaiteurs et tueurs s’adressent à elle, pour qu’elle fasse disparaître toute trace de leurs crimes. Conseillée par son beau-père, Adrian, qui l’a formée, elle s’est taillé une réputation de professionnelle fiable. C’est pourquoi lorsque le Limier, un tueur à gages important et impeccable, a recours à elle une fois de plus, elle est honorée et stimulée.

Sa mission : faire disparaître le cadavre d’un homme âgé en chaise roulante, de même que son sac de voyage, et nettoyer l’appartement de A à Z. Après avoir apporté le sac chez Adrian pour le vider et le détruire, le regard de Blanche est attiré par un foulard en soie maculé de sang : c’est le début d’une série d’événements qui n’ont pour elle aucun sens; des cadavres disparaissent, des doigts sont coupés au sécateur et retrouvés dans un tiroir, la maison de l’homme en fauteuil roulant est incendiée, des courriels sont envoyés au Limier en son nom alors qu’ils ne viennent pas d’elle. Adrian craint qu’elle ne devienne folle, mais il disparaît à son tour.

Les nerfs de Blanche flanchent à quelques reprises, mais elle se remet tant bien que mal à chaque fois. Elle finit par trouver refuge chez Cédric, un jeune informaticien qui l’aide à se prendre en main. Obsédée par l’idée de retrouver Adrian, elle ne se rend pas compte qu’on la suit. Elle soupçonne le Limier de vouloir s’en prendre à elle, mais il meurt à son tour. Blanche ne sait plus où donner de la tête, qu’elle a de plus en plus fragile. On a peut-être tué Adrian et elle croit qu’on a mis un contrat sur sa tête. Ses crises de panique l’épuisent. Une voix qui ressemble à celle d’Adrian, au téléphone, lui confirme que quelqu’un veut la tuer, et qu’elle a intérêt à quitter au plus tôt l’appartement d’Éric. Quand ce dernier revient chez lui, la situation s’éclaire mais, pour Blanche, s’avère désespérée.

Un dernier rebondissement remet les pendules à zéro. Blanche aura bientôt 40 ans et devra maintenant nettoyer son propre environnement.

C’est le septième roman de Sandrine Destombes qui connaît régulièrement du succès. Il n’y a pas d’enquête à proprement parler dans ce roman-ci : plutôt un genre de suspense parce qu’on a l’impression que le ciel va finir par tomber sur la tête de Blanche. À la fin de chaque chapitre surgit un nouveau problème qui retient l’attention du lecteur. On ne peut pas, comme dans un roman de détection, rassembler des indices qui nous permettraient de déduire comment éclaircir les énigmes. D’autant moins que les principaux personnages mentent et jouent des doubles et mêmes des triples jeux. Le lecteur attend les solutions plutôt qu’il ne les cherche.

Il est quelque peu regrettable que l’auteure n’insiste pas beaucoup sur la description des environnements où évoluent les personnages, pas plus que sur les caractéristiques physiques de ces personnages. Je crois que c’est un choix de l’auteure, qui réduit ses personnages à des points de repère qui remplissent une fonction dans un jeu dramatique plein de surprises. D’où l’importance des dialogues et des états d’âme de Blanche. Sans être trop accaparé par l’histoire, le lecteur prend plaisir à voir s’imbriquer les pièces du puzzle les unes dans les autres.

Bref, un sain divertissement sans prétention.

Extrait :
Dans l’ascenseur qui la menait au parking, Blanche réfléchissait à sa vie, à son métier. Son travail avait été jusqu’ici irréprochable mais combien de temps cela durerait-il ? Adrian n’était plus tout jeune et, sans lui, elle serait bien obligée d’arrêter. L’argent qu’elle avait mis de côté la ferait tenir plusieurs années mais que ferait-elle de ses journées ? Sa mère aurait su trouver les mots pour la rassurer mais sa mère n’était plus là et depuis quelque temps elle lui manquait terriblement.
Blanche serra les mâchoires plusieurs fois. Ce n’était ni le lieu ni l’heure pour douter de l’avenir ou ressasser le passé. Il lui restait une tonne de choses à faire avant d’envoyer les photos de l’état des lieux.
Elle avait au moins une heure de route pur se rendre chez Adrian, sans compter le détour par la déchetterie. Il lui faudrait ensuite étudier les données de l’ordinateur et du téléphone portable récupérés dans l’appartement. Faire des captures d’écran de ce qui paraîtrait pertinent avant de détruire consciencieusement les deux appareils. Resterait à brûler les derniers indices et ses propres vêtements avant de pouvoir partager un petit-déjeuner bien mérité en famille.
Être nettoyeur imposait une certaine rigueur et Blanche Barsac était l’une des meilleures.

Tunnel de la rue Watt

Niveau de satisfaction :
3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Français, Moyen, Thriller. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.