Pour seul pardon – Thierry Brun

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale :
2021 – Éditions Jigal
Genre :
Roman noir
Personnage principal :
Thomas Asano, ancien mercenaire

Thomas Asano s’est installé dans une petite ville des Vosges pour se faire oublier et oublier son passé. Il sort de quelques années de prison, il est en liberté conditionnelle. Il sert de factotum pour un entrepreneur local. Il est apprécié par son employeur, il travaille dur sans compter les heures et les gens apprécient ce gars modeste et discret. Mais lorsque Thomas remarque de grosses voitures à forte cylindrée dans la ville, son passé ressurgit. Il sait alors que la tranquillité est finie, que la violence va reprendre.

Ce roman est centré sur le personnage de Thomas Asano. C’est un homme en souffrance qui espérait se refaire une vie tranquille dans un coin un peu paumé. Il a beaucoup de mal à retrouver la sérénité tant il est marqué par son passé de mercenaire en Serbie. Il est aussi obsédé par son ancienne compagne. Il a des hallucinations dans lesquelles il la voit, lui parle, il lui envoie régulièrement des messages. Il est toujours amoureux d’elle même si une autre femme, la fille de son employeur, lui redonne le goût de l’amour. Cette fille est en danger quand son père récupère par accident la cargaison d’une importante livraison de drogue. Bien sûr les trafiquants vont tout faire pour la récupérer et c’est de nouveau un déchaînement de violence dans lequel Thomas sera pris bien malgré lui. Alors il retrouve ses réflexes de tueur à gages.

L’auteur utilise un procédé narratif étonnant : les choses ne sont pas carrément dites, elles sont d’abord suggérées avant de découvrir petit à petit ce qu’il s’est passé en Serbie. Mais on ne saura jamais ce qui valut à Asano la prison en France.

Le rythme, d’abord lent, s’accélère progressivement et le roman finit en thriller nerveux.

Pour seul pardon c’est l’histoire d’un homme qui tente de se construire une nouvelle vie en fuyant un passé traumatisant, mais le destin cruel va le ramener à ce qu’il voulait désespérément de fuir.

C’est un roman noir intense.

Extrait :
Alors, a cet instant précis ou il prenait enfin Élise dans ses bras, il vit, là-bas, sur la route avant le sentier, une grosse BMW et deux types en descendre. Ils inclinaient la tête, semblaient flairer l’air, le sol, se parlaient à mi-voix, se retournaient avec une lenteur chorégraphiée, délié parfait des membres et des muscles. Ils pivotaient donc, jetaient des regards puis s’éloignaient, revenaient, assurés de leur force, de l’avertissement que les autres devaient ressentir.

Niveau de satisfaction :
4 out of 5 stars (4 / 5)

 

 

Ce contenu a été publié dans Français, Remarquable, Roman noir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.