La colère des anges – John Connoly

Par Raymond Pédoussaut

lacoleredesangesDate de publication originale : 2012 – Titre original : The Wrath of Angels connolly
Date de publication française : 2013 (Presses de la Cité)
Genre : Thriller fantastique
Personnage principal : Charlie Parker détective

Dans la forêt du Maine, deux chasseurs découvrent par hasard l’épave d’un avion. Dedans ils trouvent une liste de noms et une sacoche contenant de l’argent. Ils décident de profiter de ce cadeau inespéré : ils prennent l’argent et laissent la liste. Ils profiteront de l’argent mais garderont pour eux le mystère de l’avion jusqu’à la veille de leur mort. Plus tard les enfants d’un des chasseurs confient le secret au détective Charlie Parker, conformément au vœu de leur père qui souhaitait soulager sa conscience avant de mourir. Mais d’autres personnes s’intéressent à l’avion disparu et enquêtent pour le retrouver. Pour elles, la liste de noms semble être plus importante que l’argent.

Dans ce roman tout est étrange. Le cadre d’abord : la forêt du Grand Nord dans le Maine mais dans un endroit qui est hostile et malveillant où règnent des forces maléfiques, un lieu habité par des créatures bizarres et menaçantes. Les montres s’arrêtent et les boussoles se dérèglent. A proximité se situent les vestiges d’un fort de triste mémoire dans lequel eut lieu une tuerie inexpliquée. Là, près d’un lac sombre et nauséabond se trouvent les restes d’un avion. Personne à l’intérieur mais une sacoche pleine de billets et une liste de noms.

lacoleredesanges-amb5Les personnages sont aussi extravagants et inquiétants que le décor. Connoly présente une galerie de personnages extraordinaire :
– Il y a d’abord ces créatures qui ont l’apparence humaine mais avec un goitre très développé. Elles ne meurent pas vraiment : l’entité abandonne un corps pour migrer dans une autre enveloppe.
– Il y a Darina Flores qui était une très belle femme mais elle a eu le visage brûlé et maintenant elle est hideuse. Elle est accompagnée d’un garçon terrifiant dont la seule présence provoque l’angoisse.
– Le rabbin Eipstein a son propre service de renseignements, il est particulièrement bien informé et il mène une lutte obscure contre les forces du mal. Son assistante Liat est sourde et muette, dévouée totalement à la cause du rabbin.
– Ensuite on trouve Eldritch, un avocat qui se prend pour un justicier divin. Il fait exécuter ceux qu’il juge insuffisants. Son fils (on n’est pas vraiment certain que ce soit son fils) le Collectionneur assure le nettoyage de ceux qui méritent le châtiment suprême. C’est un tueur en série redoutable, une sorte d’ange exterminateur.
– Il y a aussi Malphas qui aurait été dans l’avion et aurait survécu au crash.
La fille des bois est un fantôme qui hante la forêt à la recherche de compagnie, la solitude lui pèse !
– Au dessus de tout ce beau monde, il y a les Commanditaires, une force occulte composée de gens riches et puissants qui fomentent un complot mondial.
– Charlie Parker, le détective, héros principal, lui est tout à fait normal. C’est un gars qui sait naviguer dans ce milieu hostile et faire face à tous ces personnages redoutables.
Tous cherchent l’avion pour récupérer la liste de noms.

L’ambiance fantastique de ce roman n’empêche pas l’auteur d’intégrer une critique sociale féroce de notre société à travers le portrait d’un animateur d’émissions de télévision faisant appel à l’instinct le plus bas des gens.

C’est la onzième aventure de Charlie Parker. Ceux qui connaissent les œuvres précédentes de Connoly retrouveront une atmosphère familière et un certain nombre de personnages mais il n’est pas nécessaire d’avoir lu les précédents romans pour comprendre et apprécier cette histoire.

La colère des anges est un thriller fantastique réussi, très original, qui confirme le talent reconnu de John Connoly. Si vous cherchez un polar sortant de l’ordinaire, je vous le conseille. Dépaysement garanti !

Extrait :
Ray comprit soudain pourquoi on le payait autant pour s’enfoncer dans la forêt pendant un jour ou deux. Ce n’était pas vraiment ce qu’il y avait dans l’avion qui comptait. Ni même la difficulté de trouver l’endroit. Il avait entendu des histoires sur ce fort, Wolfe’s Folly. Il se trouvait dans une partie de la forêt où les chasseurs n’allaient pas parce que le gibier l’évitait. Où il n’y avait pas de pistes, où les arbres se voûtaient comme des silhouettes de géants. Où l’air avait une odeur bizarre, où l’on ne distinguait plus le nord et le sud, l’est et l’ouest, même avec une bonne boussole ou le sens de l’orientation. C’était un endroit où l’on pouvait se perdre parce que quelque chose, là-bas, voulait qu’on se perde, quelque chose qui ressemblait peut-être à… une petite fille.

Je quittai donc la station alternative pour passer sur le lecteur de CD et écouter le seul album jamais gravé par Winter Hours, plus mélodieux et moins flippant, qui me mit de meilleure humeur tandis que je rentrais chez moi.

Winter Hours – Roadside Flowers

Ma note : (4,5 / 5) lacoleredesanges-amb2

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Britannique, Fantastique, Remarquable, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La colère des anges – John Connoly

  1. sergiocalamaï dit :

    Je viens de terminer les Murmures de John Connoly et je partage, comme bien d’autre fois, votre approche de l’oeuvre de cet auteur. Votre critique de la colère des anges peut parfaitement convenir aux Murmures dans la mesure où on retrouve les mêmes personnages. J’ai lu les neufs premières aventures de Charlie Parker où le fantastique est plus ou moins présent. Il y a une grande maîtrise des personnages, une très belle écriture et ce monde à la lisière du paranormal.
    L’oeuvre de Connoly ne laisse vraiment pas indifférent et mérite vraiment qu’on s’y arrête et vous y avez largement contribué avec votre analyse.

    • Ray dit :

      Je vous remercie pour votre commentaire judicieux et bien agréable à lire. Je suis bien d’accord avec vous : Connoly est un écrivain à part qui a beaucoup de talent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*