La quête de Wynne – Aaron Gwyn

Par Raymond Pédoussaut

laquetedewynneDate de publication originale : 2014 (Wynne’s War)Gwyn
Date de publication française : 2015 (Gallmeister)
Genres : Aventures, Guerre
Personnages principaux : Russell, caporal dans les Rangers américains – Wynne, Capitaine des forces spéciales en Afghanistan

Nord de L’Irak. Échange de tirs entre Rangers américains et un groupe ennemi. Au milieu surgit un cheval. Les balles fusent autour de lui. Russell, caporal dans les Rangers ne supporte pas que l’animal puisse être tué. Il s’élance à découvert, prenant des risques énormes il réussit à le sauver. La scène à été filmée par une équipe de la BBC. Les télévisions vont passer le film du sauvetage en boucle. Russell devient un héros. Sa conduite a attiré l’attention du capitaine Wynne des Forces Spéciales américaines. Il fait transférer Russell dans sa compagnie, basée en Afghanistan et lui confie la tâche de dresser une vingtaine de chevaux pour qu’ils puissent être montés sans paniquer au bruit des armes à feu. Ils seront utilisés pour la mission bien particulière qui est planifiée.

Beaucoup de scènes de guerre dans ce roman. L’objectif de la mission menée par le capitaine Wynne est flou au début, il évolue dans le temps. Il faudra atteindre la dernière partie du livre pour comprendre le but réel de l’expédition des soldats américains en plein territoire des talibans. On sent que l’auteur a beaucoup de respect et de sympathie pour les soldats, les guerriers qui sont sur le terrain et à contrario beaucoup de mépris pour les services de renseignements qui fomentent des coups tordus en risquant la peau des autres.
Il est aussi beaucoup question de chevaux. Le caporal Russell est un expert dans le dressage, il tient son art de son grand-père qui lui a tout appris dans ce domaine. Russell c’est aussi « l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux ». Il y a des passages assez longs sur le dressage, avec des mots techniques susceptibles de ravir ceux qui s’intéressent à cette discipline mais qui peuvent paraître un peu rébarbatifs pour les profanes.

Le capitaine Wynne est présenté comme un homme charismatique. C’est un vrai guerrier, intelligent et déterminé, et même un peu illuminé tant il fait peu cas de la vie des autres. C’est un personnage ambigu, à la fois attirant par son aura personnelle, rebutant par sa dureté et énigmatique quant à l’objectif poursuivi. Il semble fait pour la guerre, pourtant c’était un financier avant les attentats du 11 septembre.

Dans ce monde de brutes, l’auteur a quand même introduit un peu de douceur : au milieu des soldats, il y a Sara qui soigne les blessés. Sara et Russell vont se trouver.

La quête de Wynne est un bon roman d’action que l’on appréciera encore davantage si on aime les chevaux et les hommes de guerre, ceux dont le métier est de tuer. Mais tuer pour quelle cause ? La réponse est plutôt amère et la cause pas si noble.

Extrait : 
Il s’agissait d’une mission secrète. Ça, au moins, c’était clair. Si l’infirmier refusait d’en parler, si le lieutenant refusait d’en parler et si le capitaine refusait d’en parler, cela voulait dire qu’ils opéraient en dehors de toute procédure officielle. Dans l’armée, il y avait un mot pour tout, et on utilisait pour ce genre de missions les termes opérations désavouables. Ce qui signifiait essentiellement que rien ne serait fait pour évacuer les blessés s’il y avait des victimes chez les Bérets Verts – et qu’il n’y aurait ni artillerie ni soutien aérien. S’ils étaient faits prisonniers, leur gouvernement n’entreprendrait aucune démarche pour les faire libérer. On n’enverrait pas la cavalerie pour les sortir de là. Difficile d’imaginer une action qui soit plus proche d’une mission suicide que celle-là. Il ne les enviait pas. Pas le moins de monde.

Ma note : (4 / 5) laquetedewynne-amb

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Aventure, Remarquable, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La quête de Wynne – Aaron Gwyn

  1. Satrape dit :

    Belle chronique, mais je ne pense pas que ce soit mon style de livres, même si ta note attribuée est attirante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*