Ceux d’en bas – Serge Brussolo

Date de publication originale : 2010 (Fleuve Noir) – 2011 (Pocket)
Genres : Aventures – Suspense
Personnage principal : Michelle Katz décoratrice de l’Agence 13

Second volet des aventures de Michelle Katz de l’Agence 13 dans la série Les paradis inhabitables. Michelle (Mickie) est décoratrice mais ce n’est pas le genre de décoratrice qui va vous conseiller sur les couleurs de votre salon, non ! Son boulot c’est de réaménager des sites où ce sont déroulés des évènements atroces pour les embellir et les rendre attractifs. En fait c’est plutôt un architecte, un paysagiste. C’est une fille moderne qui n’a pas froid aux yeux. Elle a été endurcie par son père, terroriste international. Cette fois sa mission consiste à mettre sur pied un parc de loisirs, dans le fin fond du Montana. Les gens du coin veulent attirer les touristes pour les plumer comme il se doit. Le lieu est magnifique mais son histoire est chargée d’évènements dramatiques qu’il faudra faire oublier. Arrivée sur les lieux elle découvre une population qui vit en complète autarcie, avec des mœurs étranges. Là se déroulent des évènements incompréhensibles pour les étrangers et dangereux. Sa curiosité et son goût pour l’aventure vont la pousser à sortir de son rôle de créatrice de parc de loisirs, pour tenter de découvrir les mystères de la région. Elle va avoir de quoi faire !

Comme d’habitude Serge Brussolo installe parfaitement bien une atmosphère étrange, gothique, à la limite du fantastique dans laquelle vont évoluer des personnages inquiétants, redoutables et hors normes. Des évènements étonnants et inexplicables surviennent créant encore plus une ambiance d’irréalité. Dans ce cadre le danger et la tension sont toujours présents. L’auteur brouille les cartes en permanence : quand un personnage donne une explication, un autre livre une explication contradictoire. On ne sait jamais où se situe la vérité. C’est bien réalisé. L’écriture de qualité, fluide et imagée, rend la lecture facile et assez prenante. L’humour et l’ironie participent au plaisir de parcourir ce livre sans prétention mais qui fait passer un bon moment. Certains pourraient le qualifier de livre de gare ou de plage, pour ma part je le rapproche d’un bon film d’aventures, genre Indiana Jones, où l’on se dit que par moment c’est un peu trop, tout en y prenant du plaisir. Pour finir je salue l’imagination fertile et débridée de l’auteur qui, malgré ses nombreux ouvrages, arrive toujours à nous proposer une histoire originale au rythme effréné avec plein de rebondissements.

Ma note :  4 / 5   

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Aventure, Français, Remarquable, Suspense, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*