Le Détectionnaire – Norbert Spehner

Par Michel Dufour

ledetect-couvDate de publication originale : 2016 (Alire)spehner
Genre : Dictionnaire des personnages principaux de la littérature policière et d’espionnage

Il s’agit, sans contredit, de l’événement littéraire de la rentrée d’automne 2016 au Québec. En plus d’écrire régulièrement dans la Revue Alibis, Norbert Spehner a publié Écrits sur le roman policier : bibliographie, Longueuil, Le Préambule, 1990 (avec Yvon Allard); puis deux tomes sur Le roman policier en Amérique française, Lévis, Alire, 2000 et 2011; enfin, Scènes de crime : enquête sur le roman policier contemporain, Lévis, Alire, 2007. 4 fois par année, ses Marginalia constituent des bibliographies commentées sur le polar au sens large, du roman à énigme au roman western en passant par le roman d’espionnage. Pour les commentateurs de polars, Spehner demeure un phare, un guide, une référence par où on doit passer. Il est le seul au Québec à pouvoir composer un ouvrage comme Le Détectionnaire[1], une formidable encyclopédie qui classe les principaux personnages de la littérature policière, en les situant dans leur contexte et selon les œuvres où ils apparaissent.

Le livre, fort bien illustré et soigneusement aéré, atteint près de 800 pages. La genèse de cet ouvrage remonte au moins à 20 ans. C’est finalement Yvon Allard qui s’est emparé du projet. Mais, en 2012, Allard est décédé après avoir demandé à Spehner de prendre la relève et consentant à ce que son ami publie le livre sous une forme nouvelle, largement remaniée, selon de nouveaux critères et des orientations différentes. En fin de compte, le Détectionnaire recense plus de 2600 personnages et se termine à la fin de l’année 2015, en débordant à l’occasion sur 2016.

Chaque entrée comprend :

1. le nom du personnage;
2. sa biographie fictive;
3. le nom de l’auteur, sa date de naissance et de mort (s’il y a lieu); on trouvera en annexe un index des auteurs et des personnages;
4. une bibliographie qui cible les titres où apparaît le protagoniste;
5. les éditeurs et les lieux de publication originale et des traductions en français;
6. la section Critiques et remarques, qui contient des informations sur la série où apparaît le personnage, quelques remarques critiques et, éventuellement, des prix littéraires;
7. les rubriques Cinéma et Télévision, qui recensent les adaptations cinématographiques et télévisuelles où apparaît le protagoniste, suivies du nom de l’interprète et du (ou des) réalisateur(s), puis d’informations pertinentes sur la série.

Chaque page est illustrée de 2 à 5 photos représentant l’auteur ou la couverture du livre.

Le lecteur lira aussi avec profit la Présentation et le mode d’emploi; puis une introduction portant sur la naissance, le développement et les multiples ramifications contemporaines du personnage du détective; enfin, une courte bibliographie des ouvrages, revues et sites internet qui ont alimenté la recherche de Spehner.

Pour qui est cet ouvrage ? Les spécialistes y trouveront leur compte : s’il existe d’excellents Dictionnaires des littératures policières (cf. Mesplède Claude, 2 volumes, Nantes, Joseph K, 2007), je ne connais aucun ouvrage de l’ampleur de celui de Spehner, qui procède par détectives plutôt que par auteurs. Or, souvent on se souvient plus du héros que de son créateur. C’est donc un outil de recherche indispensable. Les amateurs en profiteront également car le Détectionnaire ouvre des horizons insoupçonnés; et, comme on s’attache plus, en général, au détective qu’à l’auteur, nous y découvrirons des pistes qui s’accordent à nos affinités. Les rubriques Cinéma et Télévision rejoindront des fervents du télévisuel qui seront probablement amenés à dénicher les romans originels, par exemple : de Murdoch à Jennings, de Bond à Fleming, de Navarro à Topin et Arken, de Barnaby à Graham, de Wallander à Mankell, de Brunetti à Leon…

Pour ma part, je parcours cet ouvrage comme un vieil album de famille; que de souvenirs oubliés remontent à la surface ! Le Nick Carter que lisait mon père, le Perry Mason que préférait ma mère, Albert Brien et IXE-13 de ma préadolescence, puis Rouletabille, Gideon Fell, Nero Wolfe, Ellery Queen, sans parler évidemment de Holmes et de Poirot qui continuent de me captiver.

« Ordre et méthode » sont, sans doute, des qualités nécessaires pour composer une telle œuvre, mais surtout intelligence et passion. Sans trop exagérer, je parlerais ici de chef-d’œuvre.

[1] À paraître en France aux alentours de février 2017.

Extrait :
extrait-detectionnaire-1

Pour télécharger un plus large extrait : http://www.leslibraires.ca/livres/le-detectionnaire-norbert-spehner-9782896151608.html
Puis faire « Télécharger un extrait » (sous la photo de couverture)

ledetectionnaire-amb

Le repos de l’encyclopédiste

Ma note : (5 / 5)
Coup de cœur coupdecoeur

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Coup de Cœur, Québécois, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*