Dusk – Sébastien Bouchery

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale : 2016 (Fleur Sauvage)
Genres : Western, Thriller
Personnages principaux : Kenny Bowens, célèbre pisteur – Jacob J. Stabler détective vieillissant

En 1866, dans le Nebraka, un assassin violeur de petites filles sévit depuis douze ans dans les comtés de Buffalo, Kearney et Gosper. Il n’a jamais été identifié. Quand le cadavre d’une fillette est retrouvé dans une rivière, le candidat au poste de gouverneur de l’état de Nebraska monte une expédition formée d’un shérif et ses deux adjoints auxquels se joignent deux anciennes gloires de l’Ouest plus un journaliste écrivain et enfin la conseillère en communication de l’homme politique. Cette chasse à l’homme devrait, si elle réussit, auréoler de gloire un candidat gouverneur qui a basé sa campagne sur la sécurité des citoyens. La cohorte va rencontrer des difficultés : le froid d’un hiver glacial, la concurrence d’un chasseur de prime expérimenté et la résurgence du passé.

La première partie du livre est dans le style western. Sur un indice assez mince, la troupe s’engage sur une piste incertaine. Les dangers vont apparaître mais pas sous la forme attendu du tueur-violeur d’enfant. Le premier obstacle c’est le froid, l’opération a été lancée en plein hiver. Un chasseur de primes très efficace est lui aussi sur les traces du tueur, il est en compétition avec l’expédition. Une rivalité, datant de la jeunesse, entre deux shérifs aux conceptions opposées, va faire beaucoup de dégâts. Et enfin il y a la menace d’un autre tueur en série qui sévit dans leur zone d’investigation. Cette partie western est dominée par les figures de deux vieux baroudeurs qui ce sont distingués sur les champs de bataille de la guerre de sécession, maintenant reconvertis en pisteur et détective.

La deuxième partie tourne au thriller et du coup prend un aspect beaucoup plus actuel. La menace change de nature, les manigances politiques se substituent aux dangers de l’Ouest sauvage. Il y a beaucoup de surprises concernant les personnages dans cette partie. L’image que nous avait donné la première partie de certains personnages est complètement métamorphosée. Les coups de théâtre se succèdent.

Autre aspect intéressant : la transition d’un monde traditionnel vers un monde plus moderne avec l’arrivée du chemin de fer, du journalisme de terrain, de la propagande politique, des méthodes scientifiques de la police avec le début des autopsies.

Dusk est un curieux roman. Un amalgame original et réussi de western traditionnel et de thriller moderne.

Extrait :
Ray resta silencieux. Il pensait à la sottise de cette expédition. Dire qu’il ne s’agissait que d’une vaste fumisterie eut été un doux euphémisme. Tout ça pour garnir un peu plus les fouilles d’un politicard avide de pouvoir et d’admiration. En y repensant bien, Brittle savait au fond de lui que cette opération avait viré à la mission suicide dès lors que les autorités gouvernementales s’en étaient mêlées. La traque se serait déroulée au printemps, la donne aurait été différente. Mais parcourir les plaines en plein cœur de l’hiver était une folie. Une folie douce ayant pour seule vocation la réussite d’un candidat aux futures élections. Quel gâchis…

Il entendait des rires, des discussions et des notes de musiques échappées de banjos, de guitares ou d’harmonica. Il serpenta entre les toiles et reconnut au loin les paroles de The rising of the moon, une balade irlandaise écrite un an plus tôt par John Keegan Casey.

The Rising of the Moon – Irish folk song

Ma note : 4 Stars (4 / 5) 

 

 

 

Au moment où je publie cette chronique, j’apprends que des difficultés financières mettent les éditions Fleur Sauvage en danger. Si, comme moi, vous détestez voir disparaître les maisons d’édition ou les librairies vous pouvez les soutenir : https://fr.ulule.com/sauver-les-editions-fleur-sauvage/

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Français, Remarquable, Thriller, Western, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*