La loi des Wolfe – James Carlos Blake

Par Raymond Pédoussaut

laloideswolfeDate de publication originale : 2013 (The Rules of Wolfe)Blake_James_Carlos
Date de publication française : 2014 (Rivages)
Genres : Aventures, thriller
Personnages principaux : Eddie Gato Wolfe, jeune homme impétueux – Rudy et Franck Wolfe piliers de l’activité clandestine de la famille.

Les Wolfe sont une grande famille du sud du Texas près de la frontière mexicaine. On y est trafiquant depuis des générations. Mais dans cette famille il existe des règles intangibles et notamment l’une d’elle selon laquelle il n’est pas possible de participer aux activités clandestines de la famille avant d’avoir décroché un diplôme universitaire. La règle est établie depuis les années 1930 et ne souffre aucune exception. Mais pour le jeune Eddie cette règle lui pèse, il ne veut pas perdre son temps dans des études, il veut l’aventure sans attendre. Après avoir essayé en vain de convaincre les membres de la famille de faire une dérogation pour lui, il décide de s’engager au Mexique comme garde dans un ranch de la Sierra Madre dans lequel un puissant chef de cartel donne des fêtes somptueuses. Il y a là de belles filles notamment une certaine Miranda qui lui semble différente des autres. Il arrive à la séduire mais voilà qu’en plein batifolage arrive l’homme attitré de Miranda. Dans la bagarre qui s’en suit Eddie tue l’homme. C’est la catastrophe ! Il vient d’assassiner le second du cartel, le propre frère du chef de l’organisation. Il ne lui reste qu’une solution : la fuite en compagnie de sa belle. Essayer de repasser au Texas. Mais le cartel a des hommes partout qui surveillent les gares, les aéroports, les routes, tous les points de passage. Leur échapper va être particulièrement difficile mais le jeune homme a des ressources. Il a enfin l’aventure mais pas de la façon souhaitée.

L’intrigue est relativement simple : une fuite et une traque. Mais autour cette intrigue l’auteur a construit un décor, celui de la frontière Mexique-Texas, qui donne de la force et du relief à la poursuite. Les territoires desséchés, arides, les déserts où en quelques minutes on peut passer de la chaleur torride, à la tempête de poussière, à l’orage qui va grossir les arroyos qui emportent tout sur leur passage. Cet univers hostile est peuplé de gens dangereux appartenant aux cartels qui règnent sur la région. Le danger est partout. Ce qui permet à l’auteur de maintenir une tension élevée, cela donne un roman d’aventures très rythmé.

Autre point fort du roman : la puissance des personnages. Le petit jeune Eddie, est impétueux mais assume ses décisions avec panache et détermination. A l’autre extrémité, l’ancêtre de 109 ans, Catalina, toujours bon pied et bon œil, garde une influence déterminante sur les membres de la famille et sur les évènements. Au milieu les deux frères Rudy et Franck sont la Force Action de la famille, ils ont fait leurs preuves, ils sont compétents et efficaces. La petite Miranda est une nana qui n’a pas peur de grand-chose. Les membres des cartels sont terrifiants et omniprésents.

La loi des Wolfe est un roman d’action enlevé avec en toile de fond le Mexique soumis à la domination des cartels. Il y a un côté western moderne dans ce livre. C’est un roman violent où les gens sont aussi durs que les paysages sont austères.

Extrait :
Pourtant, même Tante Cat ne put grand-chose pour lui lorsqu’il décida d’enfreindre la règle des études. Cela se passa l’été dernier, quand il revint chez lui après sa première année à l’Université de Louisiane, et déclara à son père qu’il ne retournerait pas en cours: il voulait travailler avec nous à la contrebande. Ce projet allait à rencontre d’une règle familiale, selon laquelle tout Wolfe désireux de participer aux affaires clandestines de la famille doit d’abord décrocher son diplôme universitaire. La règle avait été établie par les chefs de famille dans les années 30. Ils estimaient que les études étaient toujours utiles, quoi qu’on fasse dans la vie. La plupart des Wolfe des trois dernières générations avaient au moins obtenu un diplôme de quatrième année.
Mais Eddie pensait que cette règle ne s’appliquait pas à lui. Il alla trouver les Trois Oncles l’un après l’autre pour leur demander une exemption, mais ils refusèrent tous, balayant son argument selon lequel un diplôme universitaire était inutile à un trafiquant compétent. Les oncles lui rappelèrent que la règle n’était pas destinée à développer des capacités illégales, mais à faire des études qui lui ouvriraient des possibilités. Eddie nous en parla aussi, à Frank et moi. Il est de dix ans notre cadet et nous a toujours admirés. Il nous demanda ce qu’on ferait à sa place. Frank lui répondit qu’il avait bien été à sa place et qu’il avait fait des études, parce que c’était la règle pour travailler dans le marché caché, et qu’elle était incontournable.

 

Ma note : (4,5 / 5) laloideswolfe-amb

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Aventure, Remarquable, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*