L’heure des Gentlemen – Don Winslow

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale : 2009 (The Gentlemen’s Hour)
Date de publication française : 2012 (Éditions du Masque)
Genres : Enquête – Roman noir
Personnages principaux : Boone Daniels, détective privé et surfeur

Boone Daniels et ses amis de La Patrouille de l’Aube commencent leur journée par une partie de surf aux premières lueurs du jour. En attendant la vague, qui ne vient pas souvent, ils discutent à battons rompus de sujets insignifiants et plus ou moins débiles. Un peu plus tard, c’est l’heure des Gentlemen, une période réservée aux vétérans du surf qui sont plus enclins à évoquer leurs exploits passés qu’à monter sur leur planche.

Un des riches amis de Boone fait appel à ses services, en tant que détective privé : il a des doutes sur la fidélité d’une épouse, femme trophée très complaisante. Mais l’évènement qui va semer le trouble dans la paisible communauté est l’assassinat de l’icône locale, un homme bon, doux, sage et ouvert, aimé de tous. Son assassin est un petit loubard qui n’a même pas l’excuse d’une enfance misérable puisque son père est un riche promoteur immobilier. Toute la communauté exige un châtiment exemplaire. C’est alors que la belle avocate, Petra hall, une amie de Boone, vient lui demander sa collaboration, pour requalifier l’accusation d’assassinat prémédité, comme le souhaite la population, en violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Après avoir violemment refusé, Boone accepte l’affaire, malgré la difficulté de la tâche : l’accusé a avoué et cinq témoins oculaires confirment la préméditation. Mais Petra est persuasive, d’autant plus que Boone a quand même l’impression qu’un lynchage est organisé contre un pauvre garçon looser en tout, en quête éperdue de reconnaissance, même au prix d’assumer un crime. Le fait qu’il passe dans le camp de la défense de l’assassin d’un personnage vénéré ne va pas arranger ses relations avec ses amis surfeurs. Les choses, assez simples au départ, vont sérieusement se compliquer et déboucher sur une affaire bien plus importante de scandale immobilier impliquant à la fois les notables de la région et les cartels de narcotrafiquants mexicains. Et là cela devient vraiment dangereux.

L’auteur dépeint bien le milieu décontracté et épris de liberté du surf, avec ironie toutefois : les surfeurs ne surfent jamais, ils passent leur temps à attendre la vague et à discuter. En première partie il y a une dénonciation des jugements rapides, basés sur les apparences, d’une population demandant une justice exemplaire voire expéditive parce qu’un petit délinquant a tagué son graffiti sanglant sur les murs de son utopie. En deuxième partie c’est une critique de la corruption et de l’avidité des riches et des puissants, qui comme les trafiquants de drogue, n’ont qu’un idéal : le fric ! L’écriture est facile, les mots évocateurs semblent couler tout seuls avec en permanence une touche d’humour.

Les personnages sont typés et savoureux. Le héros principal est un surfeur émérite mais assez éloigné de l’image classique du grand blond, musclé, bronzé, au sourire ravageur, qui sent bon le sable chaud. Lui, il se définit comme un clodo surfeur. Un type parfois balourd, pas toujours sûr de lui mais coriace, courageux et sympathique. C’est un ancien flic, maintenant détective privé, un mec simple mais profondément honnête qui n’hésite pas a se mettre à dos ses amis pour faire respecter la justice. Les autres personnages secondaires sont aussi intéressants.

Ce livre procure une lecture agréable et il est tout à fait recommandable, même si certains ont trouvé qu’il n’avait pas la force des précédents romans de Winslow : La griffe du chien et Savages.

En attendant les bonnes vagues :

 

Ma note : (4 / 5)heuregentlemen-amb1-300x198

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Américain, Enquête, Remarquable, Roman noir, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*