Chiens enragés – Marc Charuel

Par Raymond Pédoussaut

ChiensenragesDate de publication originale : 2014 (Albin Michel) Charuel
Genres : Thriller, espionnage
Personnages principaux : Verdier, agent de la DGSE, infiltré chez les djihadistes – Chesnier, journaliste

10 ans plus tôt, Sébastien Verdier était un agent de la DGSE, infiltré dans un groupe de partisans de l’islam radical qui trafiquait avec la drogue pour ramasser de l’argent servant à préparer des actions terroristes. Verdier est tombé avec le réseau qu’il infiltrait, il a pris 15 ans de prison. La DGSE n’a pas bougé pour lui sauver la mise. Après avoir tiré 10 ans de taule, il est libéré. Libéré de prison mais pas de ses anciens « amis » islamistes. Dès sa sortie, il n’a pas le choix, il se voit confier une nouvelle mission : il devra héberger un djihadiste, en provenance d’Afghanistan, porteur d’un testament de Ben Laden précisant la façon de frapper les pays occidentaux par des attentats terroristes de grande ampleur. Accueillir un terroriste chez lui est délicat dans sa situation. Sa famille, sa femme et ses quatre enfants, est hostile et ne veut plus entendre parler de ses anciennes activités. Les services secrets de France et des États-Unis cherchent à coincer les djihadistes.
Chesnier, un journaliste de province, avait suivi le procès de Verdier, il y a 10 ans. Il s’intéresse toujours au cas Chesnier, maintenant qu’il a été libéré avec 5 ans d’avance. Il souhaiterait obtenir quelques éclaircissements sur des points restés obscurs. Mais Verdier le fuit, ne veut pas lui parler, ce qui n’empêche pas le journaliste de continuer à enquêter. Mais ce monde du terrorisme et du renseignement est dangereux.

Charuel situe l’action entre les mois de mars et de juillet 2011. Mais pour expliquer les évènements récents il fait de fréquents retours en arrière, 10 ans plus tôt. Une alternance entre ces deux périodes permet de comprendre le rôle de chacune des organisations en présence et la place que chaque protagoniste. Le passé explique le présent. Le livre, dans sa première partie, ressemble à un roman d’espionnage alors que dans sa deuxième partie, la précipitation des évènements, le fait basculer dans le genre thriller.

L’auteur montre de façon limpide que dans ce monde du terrorisme et de la lutte menée contre lui, la vie humaine, n’a aucun prix. Seuls comptent les objectifs à atteindre. On le sait concernant les barbares, fanatiques, archaïques, partisans d’un islam radical. Mais les organisations de lutte anti-terrorisme, ont adopté des méthodes tout aussi violentes. On n’est pas à quelques victimes innocentes près. Tuerie, maquillage des meurtres, nettoyage, manipulation, sont des pratiques courantes. Parfois il y a des bavures, comme l’assassinat de toute une famille par erreur, elles sont alors couvertes par la raison d’état. Et il ne faut pas croire qu’entre services de pays alliés, c’est une franche collaboration. Les États-Unis et la France se livrent à un jeu pervers de poker menteur pour préserver leur influence. Chiens enragés est un livre d’actualité qui permet de comprendre les luttes secrètes qui se déroulent dans notre monde civilisé.

Marc Charuel, grand reporter et photographe de guerre, sait de quoi il parle, il a été en mission dans de nombreux pays en guerre : Vietnam, Birmanie, Cambodge, Philippines, Bosnie, Serbie, Afghanistan … Il s’est servi de ses observations sur le terrain pour écrire ses romans. C’est ce qui fait le plus peur ! Il s’en est tenu à la formule qu’il apprécie : « Je ne blâme ni ne loue, je raconte ».

Livre d’une actualité brûlante. Hélas ! Les auteurs de polars nous décrivent, à leur façon, les problèmes de la société. Ils nous permettent de comprendre les questions sociétales bien mieux que les discours politiques. Par son sujet on peut rapprocher ce livre du roman de Julien Suaudeau : Dawa.

Extrait :
Beats étouffa une bouffée de rage. Il écrasa sa cigarette et en alluma une autre immédiatement. Il restait désormais à régler la problématique du commando. Promotions, décorations, one way mission… Il se demandait quel sort serait celui de ces hommes, mais au fond il s’en moquait. La décision serait prise dans quelques jours. En dehors de lui. Pour l’instant, seul l’épilogue de cette foutue mission comptait. L’intervention aurait lieu le lendemain en tout état de cause. Avant quarante-huit heures, il ne resterait plus d’autres témoins vivants de l’opération Moudjahid que lui-même, les Seal et le grand patron de la CIA. Ce serait une affaire américaine. Comme son pays savait les enterrer.

Ma note : (4 / 5) chiensenrages-amb

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Espionnage, Français, Remarquable, Thriller, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Chiens enragés – Marc Charuel

  1. a lire et relire. Bravo Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*