Après toi, le chaos – Carlos Montero

Par Raymond Pédoussaut

Date de publication originale : 2017
(El desorden que dejas)
Date de publication française :
2021 – Hachette livres
Traduction de l’espagnol (castillan) :
Anaïs Goacolou
Genre :
Thriller
Personnage principal :
Raquel Valero, professeure de littérature

Raquel est professeure de littérature en Galice. Elle ne fait que des remplacements. Une opportunité se présente à elle : un remplacement de sept mois à Novariz, la ville d’origine de son mari. Sur place elle apprend que celle qu’elle remplace s’est suicidée. Le premier contact avec ses élèves est tendu, elle subit des provocations. Parmi les copies de ses élèves de terminale, elle trouve écrite sur une feuille la phrase : et toi, combien de temps tu vas mettre à mourir ? Surmontant sa peur, Raquel commence une enquête pour savoir ce qui est arrivé à Viruca, son prédécesseur dans le poste, pas par curiosité, mais simplement pour se protéger, pour éviter de subir le même sort. La situation est angoissante, d’autant plus que le mari de la défunte pense qu’elle ne s’est pas suicidée, mais qu’elle a été assassinée. Mais déterrer cette histoire n’est pas sans danger. Raquel va l’apprendre à ses dépens.

Le roman est bâti autour de Raquel, professeure de littérature, et de Viruca, qui était dans le même poste avant elle. Leurs trajectoires sont symétriques et sachant comment l’une a fini, l’autre à de quoi s’inquiéter. D’autant plus que lorsqu’elle commence à fouiller dans la vie de Viruca, on fait chanter Raquel en ressortant des images d’un passé tumultueux. Qui s’oppose à ce qu’on se penche sur le sort de Viruca et pourquoi ?

Au fur et à mesure de ses investigations, Raquel s’aperçoit qu’elle ne peut faire confiance à personne. Elle se bat sur tous les fronts : pour savoir ce qui s’est passé, pour assurer ses cours, pour sauver son couple. Et comme ce n’est pas une superwoman, elle a des failles creusées dans son passé notamment après la mort de sa mère, elle a peur, hésite, doute, mais avance quand même, mettant en danger d’abord son mariage puis sa propre vie. Raquel est seule et même quand elle a des alliés provisoires, elle finit par se demander si ce ne sont pas des ennemis. Elle se bat un peu contre tout le monde et souvent contre elle-même.

Il n’y a aucun temps mort dans le déroulement de l’histoire. Les retournements de situation et les coups de théâtre nombreux assurent un suspense permanent. Il se passe toujours quelque chose pour maintenir le lecteur sous tension.

Le livre a fait l’objet d’une adaptation en série de huit épisodes sur Netflix. C’est l’auteur, Carlos Montero, qui a aussi réalisé la série et obtenu un beau succès.

Extrait :
— Voilà, ton mariage. Et du coup, touchée au cœur, tu cèdes. C’est juste une éval, après tout, hein ? Ça peut se justifier, à tes yeux et à ceux des autres. Mais ensuite ils vont de demander d’autres trucs, plus tordus ou plus honteux, et tu hésiteras beaucoup. Mais tu te verras obligée de céder aussi. Tu te sentiras très mal, tu commenceras à te détester. Et c’est comme ça que débutera ta chute progressive. Et elle est inévitable. Parce que tu te rends comptes que tu feras n’importe quoi pour sauver ton mariage. Mais le prix est très élevé, parce que tu viens de devenir otage. Et de te transformer en ce que tu détestes le plus, en quelqu’un qui se fait manipuler, tu deviens la pire facette de toi-même, une lâche, une vendue, et surtout une mauvaise prof. Vraiment nulle, et tu ne le supporteras pas, tu culpabiliseras d’avoir renoncé, de t’être laissé entraîner, et si tu essaies de redresser le tir il sera trop tard. Tes actions n’auront aucune justification, personne ne te pardonnera si tu veux faire marche arrière. Parce que non seulement on t’aura obligée à faire quelque chose de mal, mais ce sera sûrement illégal aussi. Donc ni la CPE, ni le proviseur, ni tes collègues, ni tes élèves ne te le pardonneront. Ton mari non plus, parce qu’évidemment il finira par savoir. Et ce sera la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Tu te sentiras coincée, au fond du trou, isolée, et peut-être que la seule issue que tu verras, ce sera d’en finir. De disparaître. Prendre des cachets, te trancher les veines, te pendre, te noyer ?

Image de la série Netflix

Niveau de satisfaction :
4.3 out of 5 stars (4,3 / 5)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Espagnol, Remarquable, Thriller. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.