17e Gala de la Société du roman policier de Saint-Pacôme, Octobre 2018

Par Michel Dufour
Les Lauréats

La Société du roman policier de Saint-Pacôme continue son travail remarquable pour honorer principalement les meilleurs écrivains québécois de l’année (2017-2018).

Dans une ambiance effervescente et devant une centaine de convives, on a remis les prix aux joyeux lauréats :

  1. Le Grand Prix (3 500$) a été remis à Jean-Jacques Pelletier pour :
    Deux balles, un sourire
    (Hurtubise), dans lequel l’inspecteur Dufaux doit lutter contre un groupe éco-terroriste qui semble assassiner des magnats liés aux industries minières et pétrolières, considérant ces actes comme une « légitime défense contre ceux qui détruisent notre planète, polluent nos eaux et souillent notre air ».

2. Deuxième prix (500$) : La Ville allumette (VLB) de Maureen Martineau, où la sergente Judith Allison doit enquêter à la fois dans la région de Gatineau pour comprendre le lien entre plusieurs commerces victimes d’explosions, et au Nunavic où la disparition et l’assassinat de deux autochtones apparaissent comme la suite de la recherche de l’activiste Jacob Lebleu, qui n’avait pas abouti auparavant.

3. Troisième prix (500$) : Deux coups de pied de trop (Guy St-Jean Ed.) de Guillaume Morrissette, où l’inspecteur Héroux et son équipe cherchent à régler une affaire apparemment simple, un meurtre domestique bien compréhensible, mais qui comporte quelques incohérences qui ébranlent un peu l’hypothèse première.

Les trois membres du jury étaient Daniel Marois (président), Robert Laplante et Lise Audet-Lapointe.

Ces trois romans ont été commentés dans nos pages depuis plusieurs semaines.

Le prix Saint-Pacôme international, attribué par des libraires membres de la Coopérative des Librairies indépendantes, a été remis à l’auteur polonais Zygmunt Miloszewski pour Inavouable, (Éditions Fleuve Noir).

Le prix Coup de cœur (500$), remis pour une seconde fois par le vote du grand public via le site Internet de la SRPSP, a été décerné à J.D. Kurtness pour son livre De vengeance (L’instant même).

Le prix Jacques-Mayer (500$) du premier polar, a été attribué à La disparition de Kat Vandale de Christian Giguère (Héliotrope).

Le prix de la rivière Ouelle (300$) de la Nouvelle policière, catégorie senior, est allé à Madame Caroline Émond pour sa nouvelle Un plat qui se mange froid.

La Société du roman policier de Saint-Pacôme, dynamique et efficace depuis bientôt 20 ans, mérite sans aucun doute la reconnaissance de tous les amateurs de roman policier.

Partager sur les réseaux sociaux
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.